Fashion Week

Qu'allez-vous donc porter l'été prochain ?

À vous qui entrez dans l'hiver habillée en chef de chantier, le passe-montagne haut, L'Officiel déroule le menu des réjouissances de la saison printemps-été 2019. Le pitch ? Une montée du Ventoux à pratiquer en bandana, robe meringue sous blouson verni... et cabas géant.
Reading time 2 minutes
LE STYLE : COUTURE WEAR

Après des saisons de césarisme, le style claquette-chaussette ne fait pas le poids dans la bacchanale de ruchés, plissés et autres techniques estampillées « couture » que les créateurs — principalement parisiens — orchestrent. Prodige ou régression ?

L'ÉTAT D'ESPRIT : RURBAIN

Les vocations de baroudeuses, marins d’eau douce ou archéologues du dimanche, se multiplient à l’heure où l’exode urbain prend du galon. Reste à choisir entre le cottage en bord de mer et la yourte dans le Larzac. 

 

LE REVIVAL : SIXTIES

C’est le temps de l’amour, le temps des copains, et de l’aventure… La silhouette de l’été se dandine sur trois notes de Françoise Hardy, en manteau trapèze verni, robe chasuble et salomés sur chaussettes. L’ombre de Cardin, Courrèges et du « cosmocorps » plane ça et là.

LE MOT-CLEF : NÉO-HIPPIE

Parce que le baba cool échoué à Coachella méritait bien qu’on le ramène à Woodstock — en passant par Paris —, les créateurs « néo-hippies » en livrent une vision éminemment seventies, à la bohème, écho lointain d’une Loulou de la Falaise époque Yves Saint Laurent.

L'OVNI : LE CYCLISTE

Preuve que la mode ne se prend pas encore totalement au sérieux, le cuissard, bêcheusement rebaptisé « scuba pant » par le clan Kardashian, pallie la disparition de la basket bionique sur l’échelle du mauvais goût. Les magnats du luxe s’y donnent à cœur joie.

LA PALETTE : NOIR C'EST SOIR

Si le beige, porté en gabardine bcbg ou en pantalon « cargo », aura à coeur de dé-fluoriser vos journées de vacances, le noir tient le monopole de nuits d’été aux accents opératiques.

LE MOT DE LA FIN : VOIR GRAND...TRÈS GRAND

La preuve par trois — Proenza Schouler, Victoria Beckham et Jacquemus — que le degré de style se mesure désormais à la taille du sac.

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous