Voyage

Success Story : L'Arlatan

Près de 2 ans après son ouverture, l'hôtel le plus particulier d'Arles n'a pas fini de nous faire rêver.
Reading time 2 minutes
© Adrian Deweerdt

Situé dans le centre de la cité camarguaise, L’Arlatan est un hôtel particulier construit sur les fondations d’une ancienne basilique romaine. Bâtiment historique emblématique de la ville, il est racheté par la collectionneuse Maja Hoffmann en 2014. Un lieu vibrant et éclectique entièrement rénové par l’artiste américain d’origine cubaine, Jorge Pardo, en collaboration avec des architectes - dont Max Romanet et Renzo Wieder -, dans un bâtiment historique vieux de plusieurs siècles.

Une oeuvre d’art totale et un lieu unique - un mot des plus justes puisque, parmi les nombreux hôtels dans le monde accueillant des œuvres artistiques ou dont les espaces ont été pensés par des artistes, L’Arlatan est le seul dont la conception de l’ensemble de la structure (lieux, sols, œuvres, mobiliers…) relève de l’imaginaire et de la réalisation d’un créateur unique - où cohabite une trentaine de chambres et 6 résidences d’artistes, créant ainsi un dialogue riche entre créateurs et amateurs.

© Herve Hote
«C’est un espace libre dans lequel on peut inventer tous les jours. Un univers en soi, un peu à l’extérieur de la réalité. J’espère que cet état de grâce restera intact et pourra demeurer longtemps.» Maja Hoffmann

Lumière solaire, aménagement audacieux, escalier monumental, rampes sculptées, couleurs chatoyantes, mosaïques explosives… Conçue comme une oeuvre à part entière, cette carte blanche artistique dénote d’une volonté réelle et sentie d’instaurer de nombreux parallèles entre l’histoire Antique d’Arles et l’oeuvre de Van Gogh, Le tout saupoudré d’une patte aux accents cubains et mexicains. Un véritable voyage initiatique aux confins d’un maximalisme à couper le souffle.

L’Arlatan suffit à lui même pour justifier une visite dans la cité Arlésienne.

 

L’Arlatan

20 rue du Sauvage

13200 Arles

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous