Voyage

Où partir en Avril ?

Envie d'une escapade pour terminer le mois d'avril en beauté? L'Officiel vous inspire avec 3 destinations printanières à découvrir de toute urgence.
Reading time 6 minutes

Le Cap

Mettez le Cap, sur le Cap. Cela vous semble terriblement loin géographiquement, mais notez que nous sommes sur le même fuseau horaire. C’est-à-dire : 0 jetlag. Avec un vol direct dès ce soir au départ de Roissy, vous vous réveillerez au bout du monde. La première chose à faire ? Filer tout droit chez Coco Safar, le meilleur petit déjeuner de la ville, et sans aucun doute le meilleur café du monde. Commandez un roïbos expresso maison, et une gaufre au citron pour démarrer la journée du bon pied. Ensuite, direction Muizemberg beach, au sud de la ville, fief des hipsters locaux. Restaurants vegans, refuges de surfeurs, bars à jus, friperies…cela vous changera du pavé parisien. Peur des requins ? Optez pour les pingouins de Boulders beach. En liberté totale, les 3000 manchots qui peuplent ce morceau de plage paradisiaque, se prélassent en toute tranquillité. Vous pourrez les observer pendant des heures, et le ticket d’entrée payant contribue intégralement à la protection de cette espèce en voie de disparition. Route des vins, randonnées, Safari…la région regorge d’activités palpitantes. Côté art ? Allez jeter un coup d’œil au showroom de l’artiste Dylan Lewis dans le quartier de Stellenbosch, et faites escale au Zeitz Mocaa Museum, dont l’architecture est à couper le souffle.

Où dormir ? Ellerman house
www.ellerman.co.za

Tel Aviv

Jeune, métissée, avant-gardiste, rebelle, Tel Aviv est un véritable shot vitaminé. Démarrez la journée au Shuk Ha’Carmel. Le marché local où vous dénicherez les meilleures dattes de la terre, sucrées et généreuses, provenant des kibbutz aux alentours. Yémen, Maroc, Pologne, Tunisie, Ethiopie, Ukraine…un cocktail enivrant d’odeurs et de saveurs émanent des ruelles bondées du marché piéton. Pour une cure de vitamine D, direction Gordon beach, pour frimer et siroter un iced coffee les pieds dans l’eau, ou le port de Jaffa pour un café en terrasse et écouter le chant du muezzin. Côté food ? Nous préconisons un stop chez Miznon, les rois de la pita, (l’antenne parisienne se situe rue des Ecouffes dans le marais), et Sabich, sur Frishman street, le sandwich irakien le plus populaire du pays. De la pita, des aubergines, des litres de hummus, des boulettes de pois chiches à foison…un snack addictif et tout simplement divin. Plus sophistiqué, testez la carte du soir du Chef Yossi Shitrit, au Mashya, la cantine contemporaine du Mendeli street Hôtel. Côté art ? Perdez vous dans les ruelles de Neve Tsedek, rebaptisé le quartier des artistes.  Escale obligatoire au Tel Aviv Museum of Art pour découvrir l’exposition du moment, et pour les férus d’architecture, filez en douce à Holon, bourgade voisine, pour découvrir le musée du design. Dés que la nuit tombe, direction le Nanushka, où l’ambiance est toujours au rendez-vous. Idem pour le Secret Garden, en plein air. Pour les amoureux des ambiances Berlinoise, terminez la nuit au Block. Enfin, si l’envie de vous recueillir vous guette, notez que Jérusalem n’est qu’à une heure de route. Sautez dans un shirout (mini bus folklorique local) qui vous déposera au pied de la ville sainte.

Ou dormir ? Au Norman
www.thenorman.fr

Valence

L’Espagne rime bien souvent avec Barcelone, Madrid et l’Andalousie. La pauvre Valence est bien souvent oubliée. L’Officiel vous incite à vous envoler vers la péninsule Ibérique, direction Valencia la belle. Pour commencer ?  Découvrez la Cité des Arts et des Sciences. Absolument hors du temps. Digne d’un film de science fiction. On se croirait dans le futur à la vue de ces trois énormes ovnis blancs qui trônent au bout de la promenade du rio Turia ! Cinéma, science et musique sont au programme. Pour faire quelques emplettes, découvrez « El Mercado Central ». Ce poumon commerçant de la ville est une invitation à l’éveil des sens. Un vrai marché espagnol dans toute sa splendeur. Une énergie dingue, et des kilos de charcuteries et de « pipas » (graines de tournesol salées). Pour s’apaiser et fuir quelques instants l’agitation de la ville, allez faire une cure de silence au jardin botanique de Valence. Une véritable serre en plein cœur de la ville, pour une pause nature. Côté plage ? Dégustez comme les locaux une bonne paella maison, ou un « arroz negro » (riz à à l’encre de seiche) au bord de la mer méditerranée à la playa de Malvarossa. Le meilleur café de la ville se déguste dans le charmant patio du Bluebell café. Matcha Latte & avocado toasts sont aussi à la carte. Et à prix cassés.

Où dormir ? Las Arenas
www.hotelvalencialasarenas.com

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous