Pop Culture

Qui es-tu, Sasha Belyaeva ?

L'insaisissable chanteuse à la chevelure bleue est de retour avec un nouvel EP.
Reading time 5 minutes

Photographie de Donavon Smallwood

Stylisme par Imaan Sayed

Son nom ne vous dit peut-être rien, et pourtant, cette jeune chanteuse russe a été adoubée par le Kaiser en personne. Découverte pour la première fois en 2016, lors d'une performance pour un défilé Chanel, la jeune femme avait attiré toute l'attention de la fashion sphère. On lui promettait un succès fulgurant, avant qu'elle ne se détourne des feux des projecteurs pour se concentrer sur ses projets artistiques, jusqu'à aujourd'hui. Sasha Belyaeva a annoncé la sortie d'un EP dans le courant du mois de Juillet. 

De formation classique, les influences de l'artiste sont multiples, de la littérature au cinéma. En parallèle de son EP, la jeune femme prévoit d'éditer son propre magazine, intitulé Fourth Turning, qui parlera "impartialement de la véritable culture". 

Rencontre avec une artiste aux multiples facettes : 

1563527133054011 sasha 241563527133463355 sasha 22

Sasha, dis-nous un secret.
Sasha Belyaeva : Je peux voir l'avenir. Si vous me posez les bonnes questions, je pourrai vous aider à le voir aussi... 
 

Pour vous, que signifie "résister" ?
Pour moi, cela signifie garder sa dignité.
 

Pouvez-vous nous suggérer trois livres qui ont le pouvoir de changer une vie ?
1. Stone Soup
2. The Mysterious Stranger de Mark Twain
3. Ce ne sont pas des livres, mais avez-vous déjà lu les Lettres à Joséphine de Napoléon Bonaparte ? C'est renversant. 
 

Votre nouvel EP sort le 26 juillet, pouvez-vous nous en dire davantage ?
Tout d’abord, je suis reconnaissante envers tous ceux qui l’écouteront. Mon équipe et moi avons décidé de publier cette première version de manière totalement indépendante. Pour être honnête, nous sentons que nous avons encore quelque chose à prouver. Nous voulions n'avoir aucune contrainte sur notre créativité, nous nous sommes donc mis au défi d'offrir aux fans quelque chose qui nous est totalement propre. C’est la seule façon pour nous de nous assurer que notre carrière reste entre nos mains. Pour cet EP, nous avons collaboré avec Tom Krell (How To Dress Well).

"Avez-vous déjà le sentiment que vous êtes spécial et que vous l'avez toujours été ?"

Si je n'étais pas encore fan de votre musique, pourquoi quelqu'un comme moi voudrait-il l'écouter ?
Ma musique semble attirer les gens qui cherchent quelque chose de différent. Il y a un pouvoir doux dans chaque chanson, et j'essaie de communiquer ce pouvoir à mes fans. Je veux les rendre fiers.
 

Racontez-nous le processus de création, était-il organisé ou complètement chaotique ?
Je peux vous répondre en toute honnêteté ? C'était chaotique et passionnant. Nous y sommes allés de manière non conventionnelle et avons imaginé tout le processus nous-mêmes. J'ai quitté mon ancienne agence à mi-enregistrement, cela a donc suscité pas mal de drama en studio. Nous avons décidé de louer un manoir victorien dans les montagnes du nord de l'État de New York et avons écrit l'essentiel de l'EP à distance avec Tom Krell. Il y avait un réel sentiment de destruction et de renaissance dans toute l'expérience. Je pense que cela se ressent dans les paroles.
 

Quel message souhaites-tu transmettre à la jeune génération ?
Les jeunes d'aujourd'hui ont besoin d'être eux-mêmes, mais vraiment eux-mêmes. Un adolescent ou un jeune adulte, en particulier dans le domaine de la création, est poussé par une détermination particulière. Aujourd'hui, c'est comme si tout le monde voulait être scandaleux et absurde sans raison. Mais à la fin, ceux-là perdent.
 

Êtes-vous destabilisée par votre succès soudain ?
Non, je ne suis pas déroutée par ça. Cela vous est-il déjà arrivé de vous sentir spécial, ou de toujours l'avoir été ? J'ai la conviction que la plupart des gens ressentent cela lorsqu'ils écoutent leur cœur. Cela fait un moment que j'écoute mon cœur et, de ce fait, le succès semble être la preuve que les choses se mettent enfin en place. Les défis auxquels je suis confrontée en tant qu’artiste — et il y en a beaucoup — je préfère les interprèter comme des tests plutôt que des tragédies

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous