Food

Où fêter la Chandeleur à Paris ?

Vendredi 2 février, Paris se met d'humeur bretonne. Un bon prétexte pour se précipiter dans les meilleurs adresses de la capitale et dévorer galettes et crêpes sucrées.
Reading time 5 minutes

Candelma

L’endroit : Ouvert par le duo derrière Farago et Canard et Champagne en plein Saint-Germain-des-Prés. Un décor à vif avec ses pierres et ses poutres, des grandes tablées et des détails arty qu’on doit au très cool Ecce Studio. 

Les crêpes : Gluten free, en plus de tout. Oscillant entre l’indécence (cheddar / bœuf / œuf / oignons frits) et la bonne conscience (saumon gravlax / épinards / chèvre), en passant par des métissages osés, comme la version mexicaine avec son poulet mariné et ses haricots rouges. 

On aime aussi : Les desserts,  dont le chocolat est signé Michel Cluizel. Mention spéciale au mille crêpes, un millefeuilles revu et corrigé, dont les couches de crêpes fines sont liées par une crème pâtissière. Une idée de génie.

73 Rue de Seine, 75006 Paris 

Le Breizh Café

L’endroit : Pionnier dans la crêperie cool façon Olivier Roellinger, figure cancalaise qui a conquis jusqu’à Tokyo. Des pièces toutes en bois, une cuisine ouverte à l’entrée, une micro terrasse et une clientèle d’autochtones du Marais avec option poussette le dimanche midi. 

Les crêpes : L’imparable finesse du blé noir de Bretagne bio estampillé Roellinger, décliné dans des versions classiques avec des produits parfaitement sourcés (harengs fumés, guéméné, jambon de Bretagne) ou signature, comme les rolls à partager en entrée ou les interprétations japonisantes. Coté sucré, du beurre de barrette bordier, du chocolat Valrhona et du caramel au beurre salé maison. 

On aime aussi : Le rayon épicerie, pour retenter la même chez soi. 

109 Rue Vieille du Temple, 75003 

Princess Crepes

L’endroit : Comme tout droit sorti du quartier d’Harajuku, à Tokyo. Une ambiance kawaii rose bonbon, des serveuses habillées tablier vichy et des petits cœurs partout. Un rien cliché mais tellement parfait pour Instagram. 

Les crêpes : Servies sucrées et roulées en cornet. Chantilly, fraises (hors saison, mais tant pis), Nutella, glace vanille, crème pâtissière ou même tiramisu. Du grand n’importe quoi idéal pour les cravings de milieu d’après-midi. 

On aime aussi : Les crêpes du mois, prétextes à toutes les expérimentations hypercaloriques. 

3 Rue des Ecouffes, 75004

 

Gigi

L’endroit : Une jolie planque sur deux étages, ouverte l’année dernière face au Carreau du Temple par l’équipe du voisin Barav’. Derrière cette devanture blanche, une déco étudiée, avec ses tables en bois blond, sa lumière chaude, ses plantes partout et des bougies allumées à la nuit tombée. 

Les crêpes : Croustillantes et légères, au poulet miso, burratina ou jambon truffé / champignons shiitaké, mais aussi dans des versions tradi, complète ou guéméné. Bonne idée, les crêpes sucrées proposées aussi au sarrasin. 

On aime aussi : L’option accords crêpes-cidres avec de belles découvertes nature.

4 Rue de la Corderie, 75003 

 

Krugen 

L’endroit : Le pendant très 11e d’un hang-out de surfeurs bretons, ouverts par des défenseurs du terroir finistérien. Ajoutez à ça une déco plutôt bien étudié, conjuguant  coussins dépareillés, surfs chinés et étagères faussement bordéliques.

Les crêpes : Traditionnelles comme il faut. Fondue de poireaux, camembert moutarde, saucisse bretonne rayon galettes, beurre-sucre, citron et Grand Marnier pour le sucré. 

On aime aussi : L’impressionnante cartes de cidres et les Kouigns, pour le brunch, équivalent local du pancake. 

58 Rue de la Fontaine au Roi, 75011 

Articles associés

Recommandé pour vous