Femmes

On a partagé un petit-déjeuner avec Caroline Belhumeur, directrice artistique de VINCE

Adepte du "less is more", la britannique Caroline Belhumeur insuffle, depuis 2017, sa vision épurée du style ainsi que son goût prononcé pour l'art, le design et l'architecture au sein du label californien haut de gamme VINCE. Repérée par Calvin Klein himself alors qu'il parcourait les universités anglaises en quête de talents, elle suit le maître du minimalisme dans le New York des années 80, marquant ainsi le point de départ de sa carrière. Aussi touchée par la flamboyance d'un David Bowie que le pragmatisme d'une artiste telle Valentine Schlegel, Caroline Belhumeur se distingue par son approche cérébrale et sophistiquée de la mode. Rencontre.
Reading time 7 minutes
Caroline Belhumeur par Kealan Shilling

À quoi ressemble votre petit-déjeuner idéal ?

En général, je ne prends pas de ''vrai'' petit déjeuner. Je commence souvent la journée par un café avant d'aller faire mon sport. De temps en temps, je me prépare un smoothie aux fruits avec une pointe de gingembre. Mais ça reste léger, je ne suis jamais affamée le matin.

 

Avec qui partagez-vous votre petit-déjeuner ?

Avec mon mari, lui boit son thé, moi mon café et nous partons marcher ensemble.

 

Un petit-déjeuner qui vous a marqué ?

Mon père préparait toujours un petit-déjeuner gargantuesque le dimanche matin, un English breakfast typique avec du bacon, des œufs brouillés, des tomates... Un vrai rituel.

 

Êtes-vous une personne matinale ?

Plutôt oui, je me lève généralement vers 6h30. C'est le meilleur moyen de profiter du soleil avant d'aller au travail. Cela me permet de me connecter à la nature avant de démarrer ma journée.

 

Quel est votre pêché mignon ?

Je dévore volontiers des amandes.

 

Et ce que vous ne supportez pas ?

Les aliments industriels, j'évite de consommer ce qui est transformé.

 

Une adresse incontournable pour un super brunch à Los Angeles ?

Kismet, ils proposent des associations culinaires très intéressantes. Je vous conseille le Breakfast Burrito qui est incroyable.

Votre premier souvenir mode ?

Je pense que le premier souvenir lié aux vêtements vient de ma mère qui nous confectionnait énormément de robes à ma sœur et moi. On allait avec elle au magasin de tissus choisir les motifs et les patrons... Mais ce n'est pas vraiment un souvenir ''mode''. Le second qui me vient à l'esprit remonte à lorsque j'étais étudiante à Bristol — c'était la première fois que j'assistais à un défilé, la collection était entièrement noire et blanche, sur une bande son de David Bowie... C'est à ce moment précis que je me suis dit ''Je veux faire ça !'

 

Quelle est la chose la plus précieuse que vous ayez apprise dans votre carrière ?

Il y en a tellement. La chose la plus importante est de garder une certaine curiosité et un esprit ouvert, c'est la clé pour garder une certaine jeunesse d'esprit.

 

Qu'est-ce qui vous plaît le plus dans votre travail chez VINCE ?

Travailler au sein d'une grande équipe, s'assoir autour d'une table pour échanger idées et inspirations afin de construire quelque chose ensemble.

 

Comment décrieriez-vous votre style ?

Sûrement quelque chose de très simple, sans prise de tête. Je n'aime pas les choses trop tirées par les cheveux ou trop sophistiquées. Les choses les plus simples sont les meilleures.

 

La chose dont vous êtes la plus fière ?

Mes enfants.

 

Avez-vous des projets sur le feu ?

Nous sommes en train d'ouvrir une boutique à Londres et une autre sur Fifth Avenue à New York. C'est très excitant de voir la marque grandir et s'installer un peu partout dans le monde. Nous préparons aussi notre nouvelle campagne, très californienne comme toujours car nous voulons garder cette image de maison de luxe née sur la côte ouest. Nous avons travaillé en collaboration avec des artistes, des sculpteurs, des cinéastes avec qui nous partageons le plaisir de créer. Toutes les images ont été regroupées et couplées à de petites interviews, le tout dans un magazine distribué dans chacune de nos boutiques afin de mettre en avant le talent de ces artistes.

 

Vous sentez-vous plus new-yorkaise ou californienne ?

En fait, même si j'habite aux États-Unis depuis longtemps, je me sens encore très britannique.

 

Quels sont vos hobbies ?

Monter à cheval, c'est l'une des choses que je préfère au monde. J'adore aussi marcher ou aller à la plage avec mon chien... J'aime les activités en plein air, celles qui me font profiter de la nature.

 

Quel est votre endroit préféré sur Terre ?

C'est une vaste question... Mais je crois que je dirais la côte ouest américaine, pour la richesse des paysages et ses réserves naturelles.

 

Que collectionnez-vous ?

J'aime beaucoup chiner de vieux livres. Je collectionne aussi les objets qui me rappelle un voyage ou un endroit précis : des coquillages, des petites pièces d'art... Des choses simples qui évoquent beaucoup de choses.

 

Avez-vous un mantra dans la vie ?

''La seule chose constante dans la vie c'est l'imprévisible.''

 

 

Découvrez la collection Automne-Hiver 2019 sur www.vince.com
@vince

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous