L'Officiel Art

Fendi x Design Miami : retour sur 10 ans de création

Avec 32 galeries internationales et 11 installations “Curio”, la 13e édition de Design Miami, du 6 au 10 décembre, confirme sa place de leader auprès des collectionneurs, galeristes, architectes d’intérieur. De même qu’elle continue de susciter l’attention et le soutien des maisons de luxe. Ainsi, la griffe Fendi (fondée à Rome en 1925) célèbre le dixième anniversaire de sa présence active à la Foire avec “Welcome !”, une proposition confiée à la Vénitienne Chiara Andreatti (née en 1981). Travelling arrière et en images sur une décennie d’assiduité créative.
Reading time 7 minutes

2017 : Imaginez l’élégant salon d’une maison romaine où chaque pièce de mobilier, luminaire, textile, céramique, décoration cultiverait un dialogue mutuel. C’est le langage esthétique élaboré par Chiara Andreatti, qui a imaginé le voisinage harmonieux de diverses époques stylistiques et esprits décoratifs. Tons sourds, matériaux naturels, facture artisanale mettent en lumière des matières et savoir-faire inscrits dans l’identité de Fendi, tels Cuoio Romano, Punta Selleria, Lace Up et Pequin. Une collection de pièces fortes (en édition limitée) mise en scène sous le commissariat de Maria Cristina Didero,

 

Pour aller plus loin encore dans cette célébration, Chiara Andreatti a réalisé un travail de recherche au sein des archives de la maison Fendi pour restituer, en un recueil d’aquarelles, les réalisations les plus emblématiques issues des collaborations Fendi/Design Miami des dix dernières années.

 

2008 : pour sa première participation à Design Miami, Fendi joue la carte collective en soutenant les Design Talks, rencontres internationales très recherchées. Modérées par Marcus Fairs (fondateur de Dezeen.com), elles rassembleront neuf designers : Benjamin Aranda et Chris Lasch, Fernando et Humberto Campana (lauréat du Prix Designer de l’année 2008), Paul Cocksedge, Julia Lohmann, Tom Dixon, Arik Levy, Ross Lovegrove, John Maeda et Ted Note. Pour marquer ce moment liminaire, Fendi réalisa trois modèles de sacs de la ligne Selleria (en éditions limitées à 100 pièces) frappés du blason Design Miami/Fendi.

 

2009 : changement de continent, Fendi et Design Miami orchestrent une série de performances design au Spazio Fendi durant le Salon du meuble de Milan tenu en avril. “Craft Punk” est une ode à l’inextinguible créativité et liberté d’expression des designers. A partir de chutes de matériaux provenant de la maison romaine (cuir Selleria, tissus, plastique, métal), un choix de créateurs émergents réinventent in situ de nouvelles pièces, sous la guidance bienveillante d’un florilège d’artisans Fendi. Parmi les designers/performeurs : Simon Hasan, Sarah Becker, Nacho Carbonell, Yuri Suzuki & Household, Kwango Lee, Studio Libertiny, Raw Edges, Peter Marigold, Studio Glithero, Massimiliano Adami.

Quelques mois plus tard, Fendi présente à Design Miami “Stereo Craft Design Performances”, soit une série de guitares Gibson customisées à l’aide de lumières laser, de cuir Selleria et fourrure signés Fendi. Confiées au groupe américain OK go lors d’une série de concerts donnés durant la foire, les guitares ainsi équipées interagissent avec un système vidéo en temps réel.

 

2010 : le succès de la précédente édition incite Fendi à renouveler l’expérience au Spazio Fendi du Salon du meuble de Milan. “Design Vertigo” invite à une incursion dans le design avant-gardiste, en croisant les disciplines. Ainsi, l’artiste suisse Felice Varini dialogue avec Random international, Graham Hudson et Beta Tank.

En décembre de cette même année, sous le ciel de Miami, Fendi présente “Modern Primitive”, en invitant le studio Aranda/Lasch. Une installation multimédia de même qu’une collection de mobilier inspirée de la roche brute met à contribution les visiteurs, incités à imaginer des pièces. A cette occasion, le duo de designers réalise un sac Peekaboo et un foulard reprenant un des motifs qu’ils ont mis au point.

2011 : à l’invitation de Fendi, la designer Elisa Strozyk et l’artiste Sebastian Neeb réalisent une performance mettant en scène des matériaux traditionnels en regard de pièces de mobilier ouvragé du XVIIIe siècle… écho au Palazzo Fendi, l’édifice romain bâti vers 1700.

 

2012 : Fendi renforce son tropisme Design en présentant à Design Miami – Basel (Suisse), “Craftica by Formafantasma”. Le studio italien composé d’Andrea Trimarchi et de Simone Farresin sera invité à travailler le cuir autour d’un ensemble d’objets, toujours sous le regard attentif d’artisans chevronnés de la maison romaine.

A Design Miami, en décembre, sont exposées les réalisations du Belge Maarten de Ceulaer. A travers “Transformations”, il s’inspire du motif géométrique Pequin pour imaginer des pièces où la ligne rectiligne se déploie en cuir souple ou rigide, convoquant un dégradé de teintes pastel à soutenues.

2013 : année symbolique pour Fendi qui, deux ans avant la célébration de son 90e anniversaire, sollicite l’une des figures-phares de l’art décoratif, Maria Pergay (née en 1937). A l’occasion de l’inauguration de la boutique Fendi du 51, avenue Montaigne, Pergay avait conçu trois pièces de mobilier. La collaboration s’est poursuivie avec de nouvelles créations, dont des boiseries de bois précieux et des pièces de mobilier en édition limitée, dévoilées à Design Miami dans le cadre d’une installation associant la chaleur enveloppante de la fourrure et la précision métallique de l’acier inoxydable.

 

2014 : Fendi et Dimorestudio imaginent le “Roman Lounge”. Le binôme italien composé d’Emiliano Salci et Britt Moran propose son interprétation d’un appartement romain contemporain, où l’atmosphère épurée met en valeur un mobilier atemporel

2015 : en installant son siège au Palazzo della Civilta italiana, dans le quartier de l’Eur, à Rome, Fendi franchit une étape supplémentaire. Puisant dans le travail de Guglielmo Ulrich (1904-1977) – chargé alors d’aménager le Palazzo della Civilta italiana – Fendi confie à ses bureaux de création la mission de réaliser des pièces de mobilier (sofa, tables, fauteuils) pour célébrer l’harmonie entre les lignes architecturales du bâtiment et le mobilier originel. Ce sera “L'altra meta del sogno”.

 

2016 : l’heure est à la joie ! Fendi entonne son air de “Happy Room” en confiant à Cristina Celestino la réalisation d’un répertoire mobilier où féminité et sophistication se lisent en lettres capitales.

 

Articles associés

Recommandé pour vous