We Love France

"Chambord des Songes" de Charles Dantzig, un voyage dans l'histoire

Découvrez Chambord des Songes de Charles Dantzig.
Reading time 2 minutes

On peut diviser les Français en deux camps : ceux qui sont Chambord et ceux qui sont Versailles. François Ier contre Louis XIV. Le baroque versus le classicisme. Charles Dantzig est évidemment des premiers. Il a un faible pour ce “gâteau de flammes posé sur la plaine” dont on célèbre les 500 ans en même temps que l’anniversaire de celui qui, selon la légende, en aurait dessiné les plans, Léonard de Vinci. François Ier en érigeant cette fantaisie de pierre au milieu des vastes forêts du Val de Loire souhaitait “un bel endroit pour plaire à ses amis, chasser, amener des filles”. Et pourtant, il n’y séjourna en tout et pour tout que quarante-deux jours. Snobisme à la française. Son fils, Henri II, n’y résidera pas plus longtemps – vingt-deux nuits –, la faute à un coup de lance dans l’œil au cours d’une joute. Idem pour les rois suivants. Louis XIII y pêche; Louis XIV y donne du Molière. Chambord est un lieu de plaisirs et de songes à l’écart des bruits de bottes de l’Histoire. Ce n’est pas seulement la virtuosité encyclopédique de Dantzig qui impressionne, mais sa manière d’écrire à fleuret moucheté, portant l’estoc à ses adversaires – le Moyen-Âge, la religion, Chateaubriand – mais toujours avec grâce et légèreté. “Le grave en France n’est pas traité gravement. C’est notre défaut, celui de François Ier, notre génie.” Tout est là.

Articles associés

Recommandé pour vous