Voyage

Loire Valley Lodges : retour à la nature

Qui n’a jamais rêvé de dormir dans une cabane au milieu des arbres ? Pour satisfaire cette envie et retrouver son âme d’enfant, direction le Loire Valley Lodges, un hôtel fort de 18 lodges perchés au cœur d’une forêt privée de 300 hectares…
Reading time 4 minutes

Au départ était la volonté d’une femme Anne-Caroline Frey. Vraie citadine à la tête d’une famille recomposée de 7 enfants, spécialiste d’art contemporain, menant une vie professionnelle très active, elle décide de tout stopper et de s’installer en Touraine dans la maison qu’elle possède avec son mari Bruno. Adepte des balades en forêt elle se découvre une passion, la sylvothérapie, qui est, selon le dictionnaire, « une approche naturopathique reposant sur l’idée d’un effet curatif de séjours en forêts sur diverses pathologies ». Après un séjour au Japon pour étudier cette discipline, nait l’idée de Loire Valley Lodges… Résultat 18 cabanes XL de 55 m2, perchées à 4 m du sol et réalisées en douglas, chêne, châtaignier, des bois non traités évidemment ! Histoire d’être en fusion totale avec la nature, ils sont pourvus de baies vitrées occupant tout un pan de mur en face du lit kingsize. La salle de bain ouvre sur une vaste terrasse pourvue d’un jacuzzi et d’une table, le spot idéal pour un petit déjeuner ou encore un massage à base d’huile élaborée à partir d’essences d’arbres. De la terrasse, on peut aussi guetter le passage d’une laie avec ses petits, d’un chevreuil… Mais le fait d’être en communion avec la forêt n’est pas le seul bienfait qui nous séduit au Loire Valley Lodges… Anne-Caroline Frey a demandé à quelques artistes qu’elle connait bien de signer un lodge. Ainsi, chacun d’entre eux héberge des œuvres originales d’un artiste contemporain. Cela va du Paradis imaginé par Charlélie Couture aux Lost Lodge d’Aurèle… On adore le lodge Lucien, crée par la propriétaire en hommage à Serge Gainsbourg. Une collection de vinyles permet de savourer quelques titres mythiques…

Et oui, en dehors de l’effet « retour à la nature » l’art est aussi au cœur du concept de l’hôtel. On l’aura compris dès l’entrée où une sculpture monumentale « Lost Dog » de l’artiste Aurèle monte la garde. Partout des œuvres monumentales sont exposées dans le parc autour de la longère, du long bassin de nage et dans la forêt.

Quant à la longère, une ferme vieille de plusieurs siècles, magnifiquement restaurée, elle est le cœur de la vie du Loire Valley Lodges. Sa déco est à la fois design et pleine de clins d’œil à la nature : les patères évoquent des champignons et les abats jours les couleurs de la forêt… Elle abrite un concept-store, un bar et un restaurant, sous la houlette du jeune chef Hippolyte Delcher. Ce dernier qui a bourlingué de Londres à Hongkong s’inspire des gastronomies des quatre coins du monde et met en avant « une cuisine locale nourrie de cultures d’ailleurs ».

Enfin, n’oubliez pas en partant de récupérer à l’arboretum l’arbrisseau protecteur (tilleul, érable, noyer, peuplier...) qui vous correspond selon le calendrier des druides….

 

Loire Valley Lodges, La Duporterie, 37320 Esvres-sur-Indre, tel : 02 47 38 85 88,

www.loirevalleylodges.com

Articles associés

Recommandé pour vous