Pop Culture

​​​​​​​#TBT : au Byblos avec Brigitte Bardot, Mic Jagger, Grace Jones et les autres

Il est peu d’endroits au monde où les nuits sont encore plus belles que les jours. Où le spectaculaire peut surgir à chaque instant. Le Byblos est de ceux-là.
Reading time 2 minutes

Mick Jagger y a épousé Bianca Perez, Louis de Funès y a fait sa demande en mariage, Michel Polnareff et Gilbert Bécaud ne lâchaient pas le piano de l’entrée, Joe Dassin y a improvisé un concert privé, tandis que le paparazzi Daniel Angeli y faisait la fête jusqu'au petit matin, laissant derrière lui des centaines de photos d'anthologie. Voilà pourquoi l’hôtel fascine tant depuis plus de cinquante ans : l’exceptionnel n’y a jamais paru aussi commun.

Sans doute sa naissance le prédestinait à un tel destin. Jean Prosper Gay-Para, son créateur, rêvait de faire de ce palais des Mille et Une Nuits « une sorte de fête permanente ». Une des nombreuses légendes de l’hôtel raconte qu’il aurait construit le Byblos dans le dessein de séduire B.B. alors au zénith de sa gloire. Manque de chance : Bardot vint à l’inauguration, le 28 mai 1967, accompagnée de son nouveau mari Gunther Sachs et se prit tant de passion pour l’endroit qu’elle décida d’y prolonger son voyage de noces… Qu’importe, le Byblos ouvrit ses portes à une galaxie d’étoiles parmi lesquelles Mireille Darc, Juliette Gréco, Michel Piccoli, Françoise Sagan, Eddie Barclay, Jacques Chazot, ou encore Bernard Buffet.

De ces années 60 qui l’ont vu naître, le Byblos a su conserver cette décontraction, cette spontanéité qui le rendent imperméable aux modes. Encore aujourd’hui, pas de cliques, pas de codes, pas de protocoles. Au Byblos, le seul devoir est de prendre du plaisir, mais toujours avec chic.

Articles associés

Recommandé pour vous