Pop Culture

Qui es-tu, Carlos Desrosiers ?

Son nom ne vous dit peut-être rien, pourtant Carlos Desrosiers est le protégé et ami de grands noms de l'industrie de la musique Rap et Trap en Amérique, à l’instar de Rihanna, Travis Scott et Migos. Découvrez l’étonnant parcours de cet artiste touche-à-tout, qui s’apprête à dévoiler une exposition unique à Paris ce 23 juin 2019.
Reading time 5 minutes
Photo : Tboyprod

Un self-made man

Bien qu’il n’ait pas de formation économique privilégiée, Carlos Desrosiers a travaillé pendant 12 ans sur un terrain de golf, pour ensuite émerger dans le monde de la musique rap. Dès l’âge précoce de 17 ans, il est devenu manager A & R et a su développer un rapport étroit très privilégié avec ses artistes. C’est ainsi qu’il est rapidement devenu indispensable pour les artistes qu’il représente, ainsi que lors de tout leur processus d’enregistrement. Desrosiers confie d’ailleurs : « J'essaie de planter des graines dans leur tête pour amener ces choses créatives et puissantes hors du processus et du studio, sans même qu'ils en soient conscients. » C’est tout naturellement que des interprètes de renom se sont tournés vers lui, dont Travis Scott, Offset, Desiigner, Sheck Wes, Quavo ou le groupe Migos, pour n’en citer que quelques uns.

 

Un homme tourné vers l’art

En 2012, Carlos Desrosiers a créé ses premières oeuvres d’art in progress, sous l’intitulé de What You See Collection Private Experience, et comprenant plus de 20 œuvres exposées à Art Basel Miami. En décembre 2015, la collection a ensuite été dévoilée à la Galerie d'art The Fearless Artist Art Basel Pop Up Gallery. Finalement, en février 2016, C’est à New York que son corpus d'œuvres d'art et de peintures murales, nommées Living Abstract, ont été présentées à Lower East Side à Manhattan. Aujourd’hui, c’est à Paris que l’américain vient présenter son travail, à travers une exposition immersive : The Experience. Un rendez-vous à ne surtout pas manquer, qui aura lieu du 23 juin au 31 juillet 2019 prochains au concept-store VOS Paris.

 

Une exposition attendue

Si l’on souhaite être surpris, alors il ne faut pas passer à côté de cette expérience unique, imaginée par Carlos Desrosiers. Au programme : neuf peintures originales, huile sur toile, élargissant notre perception limitée des oeuvres d’art usuelles et devenant matériellement vivantes dans tout l’espace. En effet, la peinture se libère de son cadre, envahissant la pièce sur divers supports et enrichissant notre champ visuel. Fenêtres et murs sont investis, des fragments sont suspendus au planfond, tandis que des unités sculpturales tridimensionnelles semblent se mouvoir en organismes vivants autonomes. Un corpus organique d’installations, de photographies ou d’impressions que le new yorkais revendique : « Je pense qu'avec l'art, il y a des niveaux de profondeur dans lesquels le travail peut aller. Je pense que plus le travail organique est important, plus il peut se multiplier, s’appliquer de quelque manière que ce soit. » Et pour une expérience immersive complète, l’exposition s’accompagne de musique, visant à éveiller les consciences aux vibrations de l’art. Cette transversalité s’explique sans doute avec son parcours en tant que manager musical ; il associe ainsi création picturale avec la panning technique, un processus d’enregistrement audio. Selon Desrosiers, musique et art sont étroitement liés puisqu’ils peuvent tous deux toucher une fréquence plus élevée.

 

Une émotion extraordinaire

Avec cette expérience, chacun est transporté au cœur de l’univers incroyable de Carlos Desrosiers. Son art abstrait, dépourvu de représentation figurative, se métamorphose en fonction de ce qui résonne dans le subconscient du spectateur. Chaque interprétation de l’œuvre considérée dans l’imagination de différents yeux donne des émotions particulières, en fonction de la rotation de l’image et du mouvement du corps du spectateur. Ce sont ces notions de mouvement et d’inconscient collectif, chers à l’artiste, qui engendrent toute la spécificité de cette exposition. L’homme parle d’ailleurs de « reprogrammation subconsciente », qui prend forme dans l’acte de peintre en perdant le contrôle de ses mains, en laissant l’élément physique et en libérant son potentiel caché. Une vision spirituelle et holistique qui témoigne de la profonde sagesse de Carlos Desrosiers.

 

 

The Experience, par Carlos Desrosiers.

À découvrir du 23 juin au 31 juillet 2019 chez VOS Paris, 21 Avenue Kléber.

Articles associés

Recommandé pour vous