Hommes

Un cours de zouk avec Paul Smith

by Felix Besson
01.02.2017
Lorsque les Antilles rencontrent Savile Row, le résultat est aussi barré que singulier. Paul Smith emmène son britty boy dans les îles où le soleil brûle la peau, et où les couleurs vives sont un life-motto.
Paul Smith, printemps-été 2017

Pensé comme une alternative aux briques froides et humides de Shoreditch, la collection printemps-été 2017 de Paul Smith bat le tempo des Antilles. Des couleurs bright, un imprimé madras récurrent et une bonne humeur que l'on hume dès les premiers passages : Sir Smith nous invite à faire escale dans un pays où la vie est douce, loin de la folie et du stress de la ville.

Mais en bon citoyen britannique, le créateur garde son sens impeccable de la coupe, de la finition tailormade et de l'allure preppy. Mieux encore, il l'applique aux silhouettes balnéaires et exotiques, créant un melting pot d'influences aussi groovy que formelles. Le juste milieu, doté d'un certain sens de l'humour british dont il est le seul à en avoir la maîtrise. 

 

Partager l’article

Articles associés

Recommandé pour vous