Fashion Week

Gyunel Couture printemps/été 2021 : hommage à Marie-Antoinette

Présentée numériquement pendant la semaine de la couture à Paris, la nouvelle collection Gyunel s’inspire en grande partie du film Marie-Antoinette de Sofia Coppola.
Reading time 2 minutes

Le temps passé en confinement semble avoir changé tous les plans de la créatrice basée à Londres. «J'aime travailler comme ça, aller dans la direction opposée de ce que j'ai fait la dernière fois», explique Gyunel. «Je veux de la complexité, de la sophistication.» 

À la fois attirée par le style classique de Marie Antoinette, mais aussi par sa frivolité d'adolescente coutumière des scandales, la créatrice a pris comme point de départ cette célèbre phrase de la reine : « Il n’y a rien de nouveau que ce qui a été oublié ».  Elle tente même de voir les choses à travers ses yeux : pourquoi aimerait-elle ce tissu ou ce style? «J'ai imaginé son voyage dans les temps modernes tout en résidant toujours à Versailles, avec moi-même insérée dans l’histoire, en tant que confidente et amie designer »

Les créations sont faites pour une soirée en ville, que ce soit cette robe bustier en taffetas de soie jaune jonquille, ce tailleur-pantalon ultramoderne ici animé par un détail de broderie rococo au dos de la veste, ou encore cette robe à pois ornée de camées antiques. Dans l’ensemble, la collection témoigne de la confiance de la maison en le fait que le monde reviendra un jour à la normalité et qu’il y aura des occasions de porter à nouveau de la haute couture. Quant à Gyunel, malgré l’arrêt des évènements de la semaine de la couture, elle reste convaincue de son attrait: «Pour moi, la couture est aussi vive, extravertie et audacieuse que Marie-Antoinette l'était par son essence même», dit-elle. «Il y a tellement de caractère et d'esprit dans chacune de ces silhouettes.»

/

Articles associés

Recommandé pour vous