Beauté

Augustinus Bader : "Une belle peau est avant tout une peau en bonne santé"

À l’occasion de la sortie de son nouveau soin, le professeur Augustinus Bader, leader mondial de la biomédecine et de la recherche sur les cellules-souches, se confie sur le succès de sa marque.
Reading time 5 minutes

En quelques années seulement, vos crèmes sont entrées au panthéon des hits beauté. Comment expliquez-vous cette cela?
De nombreux soins hydratent la peau, mais ce qui fait la différence, c’est que nos crèmes sont capables de déclencher le processus de réparation des cellules-souches. C’est le résultat de trente années de recherche médicale, et c’est ce qui fait notre succès.

Votre marque prônait jusqu’ici une routine beauté assez minimaliste. Qu’est-ce qui vous a décidé à lancer votre huile?
Nous voulions offrir à nos consommateurs une troisième option en matière de soin, après le lancement de notre crème et de notre crème riche. Un moyen de permettre à chacun de choisir la texture qui convient le mieux à son type de peau. Ces trois produits contiennent tous notre actif phare, le TFC8®, qui garantit des résultats visibles.

Quel conseil donneriez-vous aux femmes qui craignent d’utiliser des huiles, en particulier la journée?
Notre Face Oil est à la fois nourrissante et ultralégère. Elle est absorbée rapidement par la peau mais y adhère longtemps. Elle hydrate la peau dès l’application mais permet également de retenir l’hydratation tout au long de la journée, le tout sans résidus gras. Étant donné qu’elle ne contient aucun ingrédient agressif ni aucun allergène, elle ne présente aucun risque d’irritation et a été pensée pour convenir à tous les types de peaux. Je conseille de la combiner avec nos autres soins, en la mélangeant à nos crèmes ou en appliquant quelques gouttes sur les volumes du visage après le maquillage pour un coup d’éclat instantané.


La cosmétique biomédicale connaît un véritable engouement, et on assiste à une demande de plus en plus exigeante quant au contenu des produits appliqués au quotidien. Pensez-vous que la science constitue l’avenir de la beauté?

L’attention des consommateurs se porte désormais plus sur les arguments scientifiques et sur l’efficacité des marques que sur le marketing qui les entoure, et les promesses irréalistes que certaines ont pu faire dans le passé. Plus les consommateurs s’éduquent sur le skincare, plus ils deviennent conscients des effets réels des produits qu’ils utilisent. La connaissance scientifique ne peut qu’enrichir le champ du skincare, en donnant naissance à des produits plus performants et plus sûrs.

Pourquoi n’avez-vous pas encore élaboré de sérum ?
Nous ne souhaitons commercialiser que des produits qui amènent des solutions à des problématiques concrètes. Le rôle de notre Face Cream était de trouver une solution pour traiter les ridules, l’inflammation, le manque d’élasticité ainsi que la rosacée et l’acné. Nos clients nous ont ensuite fait part de leur désir d’étendre ces propriétés à la peau du corps, et nous avons ainsi créé notre Body Cream qui atténue la cellulite et les vergetures. L’efficacité prouvée est pour nous une condition sine qua none dès lors qu’il s’agit de lancer un nouveau produit. Nos soins doivent apporter quelque chose de plus que ceux disponibles sur le marché.


Dans quelle mesure vos années de recherche médicales vous ont-elles permis de créer votre actif exclusif, le TFC8?
Bien que ma ligne cosmétique constitue un processus totalement différent de mes études médicales, on y retrouve un même pilier qu’est l’autoguérison des cellules cutanées grâce à un cocktail de vitamines puissantes, d’acides aminés et d’ingrédients qui réagissent une fois en contact avec la peau, quel que soit l’âge.

Quelles sont les erreurs les plus fréquentes en matière d’anti-âge ?
Celle de ne pas prendre en compte que le skincare ne doit pas se cantonner seulement à la peau. La peau est un tissu, un organe qui requiert beaucoup de soins. Elle est soumise à la fois à un processus de vieillissement interne, mais aussi à des facteurs de stress externes. La clef est de comprendre qu’une belle peau est avant tout une peau en bonne santé.

Tags

beauté
beauty
skincare

Articles associés

Recommandé pour vous