L'Officiel Art

Qui sont les lauréats du 20e Prix Liliane Bettencourt pour l'Intelligence de la main

Une salle comble, de nombreux anciens lauréats présents, de prestigieux invités, une atmosphère chargée de sérénité, d'émotion et, disons-le, de bonté : la cérémonie de remise de la 20e édition du Prix Liliane Bettencourt pour l'intelligence de la main – tenue le 3 octobre dernier – a une nouvelle fois conquis l’assemblée par la qualité des projets récompensés, la sincérité et la détermination des lauréats et l’engagement généreux et assidu de la Fondation Bettencourt Schueller. “20 ans, l'âge de tous les possibles”, a déclaré Françoise Bettencourt Meyers en ouverture de la cérémonie... Retour en images sur les artisans d'art distingués.
Reading time 4 minutes

Si depuis 2016 la France recense 281 métiers d’art recouvrant seize domaines d’activité, ces disciplines ont longtemps souffert dans l'Hexagone du regard dépréciatif porté sur les activités manuelles. L’évolution des postures est due, en grande partie, aux actions de fond menées par la Fondation Bettencourt Schueller. Depuis sa création en 1987 par la famille Bettencourt, cette entité a dirigé ses initiatives de soutien notamment vers les sciences, la recherche et le social, avant d'élaborer en 1999 un projet ambitieux destiné à promouvoir les métiers d’art, domaine cher au cœur de Liliane Bettencourt. Le Prix pour l’intelligence de la main recense à ce jour 110 lauréats sélectionnés pour la qualité, l'ingéniosité, l'esthétique de leurs réalisations fondées sur des techniques traditionnelles, mais inscrites dans le contemporain. Elles recourent ainsi aux instruments technologiques et digitaux de pointe. Depuis la création du Prix, la Fondation a alloué plus de 28 millions d’euros à destination des métiers d’art, dont 4,5 millions distribués au Prix, illustrant 50 savoir-faire différents, suivant 3 catégories. “Talents d’exception” – savoir-faire et innovation ; “Dialogues” – richesse d'une collaboration ; “Parcours” – contribution exemplaire d'une personne physique ou morale. Les réalisations primées seront montrées dans le cadre de l'exposition “L’Esprit commence et finit au bout des doigts”, tenue au Palais de Tokyo sous le commissariat de Laurent Le Bon, directeur du musée Picasso, sur une mise en espace d'Isabelle Cornaro (du 16 octobre au 10 novembre), sur laquelle nous reviendrons prochainement.

 

LAURÉATS “DIALOGUES”

André Fontes et Guillaume Lehoux – designers / Studio Noir Vif et Ludwig Vogelgesang – ébéniste, pour le lit de naissance “Argo” en bois de noyer et cuivre, qui préserve les nouveau-nés des ondes électro-magnétiques.

LAURÉAT “TALENTS D'EXCEPTION”

Jeremy Maxwell Wintrebert - souffleur de verre à la bouche et à main levée, pour “The Beginning : Dark Matter”, sculpture murale.

LAURÉAT “PARCOURS“

L’Institut de formation et de recherche pour les artisanats des métaux – IFRAM

Le Jury 2019

PRÉSIDENT :
Jean de Loisy, directeur de l’Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris

MEMBRES :
Chris Dercon, président de la Réunion des Musées Nationaux - Grand Palais
Pierre Hermé, pâtissier
Didier Krzentowski, galeriste
Michele De Lucchi, architecte
Catherine Pégard, présidente de l’établissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles
Nelly Saunier, plumassière
Hala Wardé, architecte

 

Poser sa candidature au Prix Liliane Bettencourt pour l'intelligence de la main : les lauréats sont choisis à l’issue d’un concours ouvert aux professionnels français ou étrangers résidant et exerçant leur activité en France depuis plus de cinq ans. L’appel à candidatures est lancé en novembre et clôturé en avril de l’année suivante.
Dotation : 50 000 €
Accompagnement : jusqu’à 100.000€ en fonction du projet proposé pour les récompenses “Talents d’exception” et “Parcours”, et jusqu’à 200.000€ pour réaliser un projet de développement commun pour les lauréats “Dialogues”.

 

Articles associés

Recommandé pour vous