L'Officiel Art

Se ressourcer au Domaine des Etangs

Au cœur de la Charente, un château, des dépendances abritant des chambres et suites 5*, un restaurant étoilé, des étangs, des forêts. Un lieu préservé des nuisances, que Garance Primat a souhaité rendre, autant que faire se peut, à la nature. Et ouvrir à l’art contemporain. Il est présent dans les chambres et, depuis plusieurs mois, dans un lieu dédié librement ouvert à la visite, la Laiterie. Ainsi, après une exposition inaugurale sur le thème “Poussières d’étoiles” orchestrée par Hervé Mikaeloff et Ingrid Pux, cette collectionneuse d'art a de nouveau sollicité les commissaires autour de “La Lumière des Mondes”, un ensemble d’une trentaine d’œuvres de vingt-cinq artistes internationaux. L’occasion de revenir sur les origines du projet.
Reading time 5 minutes

L’OFFICIEL ART : Le domaine des Etangs rassemble près de 1 000 hectares de forêts, pâturages et étangs, au sein desquels un château du XIe siècle et ses dépendances constituent un écrin que vous avez souhaité à la fois luxueux et discret. Qu’est-ce qui vous a incitée à y intégrer des œuvres d’art contemporain ?

GARANCE PRIMAT : Mon approche de l’art repose pour une grande part sur les sens et les émotions, une œuvre d’art est perçue différemment par chaque “regardeur”. C’est sur cet esprit-là que j'ai mené la restauration du Domaine, en veillant à l'omniprésence de la nature. C'est, me semble-t-il, important que les gens vivent l’expérience librement, suivant leur propre prisme. Nous sommes là pour suggérer, et chacun recueille ce dont il a besoin. Lorsque j’ai souhaité redonner vie au domaine familial en le rénovant, il a immédiatement été question de faire dialoguer à l’intérieur du château, la tradition et le monde contemporain. Les œuvres d’art choisies pour s’intégrer au lieu sont toutes liées aux éléments essentiels du Domaine : les saisons, le monde animal et végétal, le monde de l’enfance. Ces œuvres de Vincent Fournier, Hans-Peter Feldmann, Laurent Grasso et d’autres, puisent dans un répertoire qui mêle le fantastique, la poésie, la beauté des formes de la nature, et le regard que pose l’Homme sur ces éléments. Dans les jardins du château, cette idée a également été développée avec des installations d’Irina Rasquinet et de Richard Long.

 

“Il m’a semblé qu’était venu le temps de créer un espace pour faire vivre ma collection Dragonfly et la partager avec le plus grand nombre. La Laiterie m’a paru être le lieu idéal : 450 mètres carrés d’un seul tenant, une magnifique charpente et une structure anciennes, avec pour voisinage les prés et pâturages, les étangs, les arbres, le ciel et le soleil.” GP

Comment votre collection Dragonfly a-t-elle été constituée ?

Toutes les œuvres de la Collection Dragonfly sont en lien avec cette philosophie, cet art de vivre et de vie que je défends par le biais de la libellule, et qui donne une ossature solide et authentique à tous mes projets. C’est une collection universelle et universaliste. Son propos est intemporel et s’adresse à tous ceux désireux de se reconnecter à la nature, à leur nature profonde. Elle se compose d’œuvres d’art contemporain, d’art ethnique, de minéraux ; mais aussi d’objets et de livres anciens comme actuels. Tous sont porteurs de sagesse, de connaissances et d’une volonté de transmission. Elle s’est constituée au fil du temps et des rencontres. Elle a été pensée comme un voyage universel, une invitation à explorer et à sonder les profondeurs de nos êtres. Il m’a semblé qu’était venu le temps de créer un espace pour faire vivre ma collection et la partager avec le plus grand nombre. La Laiterie m’a paru être le lieu idéal : 450 mètres carrés d’un seul tenant, une magnifique charpente et une structure anciennes, avec pour voisinage les prés et pâturages, les étangs, les arbres, le ciel, et le soleil.

Les artistes de l’exposition “Lumières des Mondes” : Olga de Amaral, Jean-Marie Appriou, Miquel Barceló,, Louise Bourgeois, Jean Dubuffet, Jeremy Demester, Sam Falls, Antony Gormley, Mark Handforth, Romuald Hazoumè, Anish Kapoor, Wang Keping, Bharti Kher, Anselm Kiefer, Claude Levêque, John Mawurndjul, Kris Martin, Henri Matisse, Annette Messager, Wangechi Mutu, Giuseppe Penone, Niki de Saint-Phalle, Pablo Picasso, Kiki Smith, Pascale Marthine Tayou.


LE DOMAINE DES ÉTANGS, “Lumière des mondes”, jusqu’à fin décembre, 16310 Massignac. Entrée libre (sur réservation), du mercredi au dimanche de 14h à 18h (dernière entrée à 17h). Visite guidée (sur réservation) : 5€, gratuit pour les moins de 16 ans, T 05 45 61 85 00, reservations@domainedesetangs.com

 

Articles associés

Recommandé pour vous