Pop Culture

Comment écarter la concurrence quand on sort avec un DJ

by Michel Forte
14.06.2017
Il est grand, jeune, beau, vous plaît beaucoup, répond à vos textos dans la demi-heure, et votre mère va l’adorer. Le problème ? Il est DJ. Il travaille la nuit, dans des bars, des clubs, décuplant pour vous les occasions d’être confrontée à une adversaire redoutable : la groupie du DJ. Parce que connaître sa cible, c’est la neutraliser avant qu’elle n’agisse, on vous donne quelques pistes pour garder la face. Et, au passage, votre nouveau mec.

Photographie par Jean-Vincent Simonet

img31.jpg

Elle se prend pour une intello

À la terrasse d’un café, au cinéma ou au vernissage de la Fiac, la groupie du DJ a toujours un carnet de notes à la main. Vous baissez déjà les bras, l’imaginez en pleine écriture d’un futur best-seller, d’une enquête pour un grand quotidien national ou, pire, en train de bosser sur les plans-séquences du prochain clip de Lana Del Rey. Mais rassurez-vous ! Le carnet de notes qui traîne dans son sac n’est ni un outil de travail ni le début d’un chef-d’œuvre, c’est un tableau de chasse portatif. Parce que la groupie du DJ a souvent des flashs et qu’elle aime classer ses amants dans des listes aux titres aussi variés que saugrenus, elle a besoin d’un carnet pour coucher tout ça sur le papier. Et s’en vanter par la suite. Vous êtes beaucoup plus chic que ça.

Une gymnaste sommeille en elle 

Avant de le démontrer lors de sessions privées à l’hôtel, la groupie du DJ fait preuve de beaucoup d’habileté à pratiquer le grand écart, dans tous les sens du terme. Culturel avant tout. Elle passe de Britney Spears, Camélia Jordana et Julien Doré, ses vrais coups de cœur, à Daft Punk, Paradis ou encore La Femme en un battement de doigts sur la playlist de son iPhone, dans l’espoir de prouver sa légitimité musicale aux professionnels de la profession (en d’autres mots plus prosaïques : ses proies). On atteint le paroxysme de l’écartèlement en matière de goûts musicaux quand elle dégaine, sans crier gare et dans l’espoir de faire bonne figure, le nom de sept groupes berlinois dont personne n’a jamais entendu parler, le tout en moins de trente-trois secondes. Vous êtes beaucoup plus subtile que ça.

Son style trahit son âge

Grande puriste des années qui ont fait la musique avec un grand M, la groupie du DJ est restée bloquée dans les 80s, qu’elle a vécues avec panache, pendant que vous étiez encore dans le ventre de votre mère (team Jalouse : +3 points). Et sa garde-robe en est la preuve. Vous nous lisez tous les mois, et savez aussi bien que nous que cette décennie n’a pas été d’une grande utilité en matière de mode. Soyez donc tranquille, son vestiaire ne peut pas rivaliser avec le vôtre. Elle porte encore des bottes en cuir souple blanches, des boucles d’oreilles en forme d’éclairs, des tops asymétriques et des jeans dont même Christina Aguilera n’aurait pas voulu en 2002. Vous avez beaucoup plus d’allure qu’elle n’en aura jamais.

Le ridicule finira par la tuer

On pourrait également vous rassurer sur le fait que la groupie du DJ ne vous arrive pas à la cheville en matière de décoration intérieure (sur les routes toute la sainte journée pour suivre ses cibles en tournée, elle passe rarement plus de quarante-huit heures chez elle), vous dire qu’elle se ridiculisera bien assez tôt à force de likes et de commentaires sur les pages officielles des hommes avec qui elle souhaite un jour entretenir une relation privée, et vous rappeler que si elle a vécu les 80s, cela veut dire que sa date de péremption est bien plus proche que la vôtre. Et si, malgré tout, vous avez encore peur qu’elle vous pique votre nouveau mec, trouvez-vous un banquier ou un avocat. Ce sera plus sûr.

Partager l’article

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous