Jalouse

Nana Komatsu : "Il est essentiel pour moi de me démarquer"

Sous ses airs de Lolita se cache une détermination sans faille qui lui a permis de décrocher un rôle dans “Silence” de Martin Scorsese, ainsi qu’un autre tout aussi convoité : celui d’ambassadrice de la Maison Chanel. À 24 ans, la Japonaise Nana Komatsu, qui pose pour nous avec le mannequin Serena Motola, est parée pour conquérir la planète.
Reading time 3 minutes
Photographie par Marili Andre, stylisme par Jennifer Eymère en CHANEL

Pour lire entre les lignes de la jeune Nana Komatsu, il faudrait idéalement être Nana Komatsu. Singulière et plurielle à la fois, massivement suivie à l’échelle internationale (1,7 million d’abonnés sur Instagram), sa filmographie reflète une forte personnalité, une capacité – et facilité – à incarner l’ombre et la lumière. Sa part obscure, elle la donne à voir en 2014 dans The World of Kanako de Tetsuya Nakashima, et plus récemment dans Family of Strangers, un drame adapté d’un roman de l’auteur et psychiatre Hosei Hahakigi par le réalisateur Hideyuki Hirayama, dans lequel Nana campe le rôle d’une jeune fille fugueuse et suicidaire internée dans un hôpital psychiatrique. Adulée par la jeune génération pour ses rôles dans des teen-movies tel que My Tomorrow, Your Yesterday, de Takahiro Miki, où elle respire la fraîcheur et la spontanéité, Nana Komatsu donne la réplique aux Américains Adam Driver et Andrew Garfield, en 2016, dans le christique Silence de Martin Scorsese, basé sur le roman de Shusaku Endo.

Bien avant de fréquenter les plateaux de cinéma, Nana Komatsu se fait repérer par une agence de mannequins à l’âge de 12 ans dans les rues de Harajuku à Tokyo, sa ville natale. C’est ainsi qu’elle apparaît, jeune ado, dans les magazines nippons Nico-Petit et Soup, puis parvient à prêter sa silhouette aux prestigieux Vogue Taïwan et i-D Japan. Mais c’est véritablement sa rencontre avec CHANEL qui la propulse au premier rang de la mode : “Mon histoire avec CHANEL a commencé lorsque j’avais 18 ans. Mais je suis officiellement devenue ambassadrice de la Maison il y a trois ans. C’est un honneur de pouvoir exprimer l’allure CHANEL à ma façon. Visiter les ateliers, rencontrer les artisans qui façonnent chacune des collections, tout cela développe en moi une passion de plus en plus grande pour cette Maison, confie l’actrice et mannequin. J’aurais beaucoup aimé rencontrer Gabrielle Chanel pour observer sa façon de travailler”, ajoute-t-elle. Aucun doute que Mademoiselle Chanel aurait également pris plaisir à observer Nana bouger dans les créations Croisière 2019/20 dessinées par Virginie Viard, directrice artistique des collections mode de la Maison depuis février dernier. Placée sous le signe du mouvement et de la liberté, elle ne pouvait davantage coller au caractère affranchi de Nana Komatsu : “Je ne cesse de cultiver ma différence au quotidien. Il est essentiel pour moi de me démarquer”, affirme-t-elle. Une audace qui s’étoffe encore quand elle enfile une veste oversized rose corail associée à un large pantalon en denim pastel. “Je me sers de ma personnalité pour être unique dans cette industrie”, ajoute-t-elle. Une méthode qui a l’air de fonctionner : de Nana, il n'y en a qu’une. 

Retrouvez l'intégralité de ce portrait dans le nouveau Jalouse Mag Décembre-Janvier 2019-2020 et sur @jalousemag

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous