Hommes

Que retenir du défilé Pre-Fall 2019 de Dior Homme à Tokyo ?

Plongée dans un futur hyperréaliste dans la capitale nippone pour le deuxième défilé de Kim Jones à la tête de la maison française.
Reading time 4 minutes

PIN-UP ROBOT GÉANTE ET DÉCOR FUTURISTE

Bien qu'il soit rare que cela se produise dans la mode masculine, la maison Dior a pourtant choisi de faire défiler sa collection Pre-Fall 2019. Pour ce faire, Dior Homme s'est exporté au Japon et plus précisemment à Tokyo, au sein de l'arène du Telecom Center Building le 30 novembre dernier. Fidèle à son intérêt pour la culture japonaise et en hommage à la passion qu'entretenait Christian Dior pour l'archipel, Kim Jones a fait le choix de présenter sa deuxième collection sur un catwalk quasi-identique à celui qu'il avait utilisé en juin dernier à Paris. Un espace circulaire donc, pour une scénographie ultra-futuriste où trônait une statue géante de 12 mètres de haut pesant 9150 kg, et représentant une femme-robot à l'allure érotique et glaciale.

1543856612134982 dior men s pre fall 2019 show tokyo 3
© Alessandro Garofalo

Connu pour ses représentations sulfureuses et hyperréalistes de figures féminines, le nippon Hajime Sorayama prend la suite de l'artiste Kaws, précédent guest ayant représenté Monsieur Dior sous forme de statue florale lors du premier défilé de Kim Jones pour Dior Homme. L'implication de l'artiste était totale puisqu'il a même contribué à imaginer une série d'accessoires futuristes pour la maison et a réinterprété le logo qui vient s'inscrire sur plusieurs pièces présentées vendredi dernier. Pour compléter la scénographie, le sol était agrémenté de fleurs de cerisier s'étalant depuis la statue centrale comme pour signifier le mélange d'une culture en permanence balancée entre modernité et tradition.

1543857534691409 dior men prefall 2019 first looks  motohiko hasui 11543857534213740 dior men prefall 2019 first looks  motohiko hasui 48
1543857534466402 dior men prefall 2019 first looks  motohiko hasui 32
© Motohiko Hasui

LE FUTUR C'EST MAINTENANT

Fidèle à son esprit, Kim Jones présentait vendredi dernier une collection à l'allure futuriste tout en respectant la tradition de Monsieur Dior. Un vestiaire lunaire aux inspirations militaires qui permet à l'Anglais de s'éloigner du style de son prédécesseur Kris Van Assche. Les coupes sont fluides et cintrées pour une silhouette à 300% moderne. Kim Jones n'a cependant pas manqué de réinterpréter certains classiques asiatiques comme le kimono qu'il décline en cuir pour une version sanglée à la taille et ornée des initiales CD, clou du spectacle et porté par le prince Nikolai de Danemark, chouchou de Kim Jones. Déjà présente au sol, la fleur de cerisier se retrouve également sur les chemises et les shorts, permettant ainsi d'établir un dialogue entre culture occidentale et japonaise. Paraboots sanglées, casquettes version acier, bijoux ultra-techniques imaginés par Yoon Ahn, et saddle bag décliné en métal poli viennent compléter ce vestiaire du futur imaginé par Kim Jones.

1543857740377116 ezra miller1543857740434044 nam joo hyuk
1543857740395051 kate moss 2 1543857740298696 asap rocky
© GETTY POUR DIOR

FRONT ROW 5 ÉTOILES

Les défilés de la maison Dior sont également connus pour le parterre de personnalités venues assister aux shows. Cette fois-ci, le front-row rassemblait les fidèles de la maison Dior comme Asap Rocky, Bella Hadid et David Beckham, tout comme la crème du cinéma asiatique comme Arthur Chen, Kenshi Okada et Nam Joo Hyuk. Grande amie de Kim Jones, Kate Moss avait également fait le déplacement pour assister au deuxième défilé de l'Anglais, tout comme Ezra Miller, désormais connu pour son style flamboyant, qui s'affichait ici dans un long manteau aux motifs floraux, une coupe de champagne à la main.

Articles associés

Recommandé pour vous