Food

Pourquoi Vendôme est le nouveau Marais

by Eugénie Adda
27.01.2017
Si le quartier Vendôme semble réservé aux tables de palaces, il n’en recèle pas moins d’adresses fraîchement ouvertes, d’institutions revigorées et de spots confidentiels accessibles à qui ose s’y aventurer. 10 étapes à ne pas manquer.

Cool drink au Roch Hôtel

Allier l’esprit boutique contemporain à l’exigence du quartier Vendôme, pari réussi pour le Roch Hôtel & Spa, dortoir flambant neuf signé Sarah Lavoine. Bonne nouvelle, on y trouve un restaurant et un bar pour des rendez-vous, du petit déjeuner au late drink. Palette en demi-teintes, matières ouatées et laiton lustré, la signature de Lavoine s’impose partout, joliment accordée aux assiettes végétales et cocktails néoclassiques.

La signature : le Natural, au gin, Lillet blanc, sirop de rose, thé au jasmin et blanc d’œuf.

28, rue Saint-Roch, Paris 1er.
www.leroch-hotel.com

Le-Roch-0716_29.jpg
Le-Roch-0716_86.jpg

Raclette étoilée au Chalet du Park Hyatt Vendôme

Comme chaque hiver, le palace installe sur sa terrasse un chalet suisse signé par la maison Chopard. Ambiance après-ski avec plaids et peaux de mouton, mais surtout une grande table d’hôte privatisable pour dix convives, où partager une raclette imaginée par le chef étoilé Jean-François Rouquette.

La signature : la version truffée.

5, rue de la Paix, Paris 2e.
parisvendome.park.hyatt.com

hyatt.JPG
hyatt2.JPG

Tapas et cocktails chez Uma

Ce restau-bar à cocktails à l’esprit nikkei ne désemplit pas depuis son ouverture. Aux commandes, Lucas Felzine, adepte de l’heureuse rencontre entre gastronomie nippone et influences péruviennes. Avec ses deux étages aux ambiances bien pensées, le lieu se prête volontiers aux déjeuners business comme aux dîners tardifs, arrosés de Pisco sour et précédés d’un défilé de tapas à la précision scotchante.

La signature : les gyozas maison, dont la recette change selon l’humeur du chef.

7, rue du 29-Juillet, Paris 1er.
www.uma-restaurant.fr

uma1.JPG
uma2.jpg

Power breakfast au Maisie Café

Après avoir régalé les mannequins lors de la dernière fashion week parisienne, le Maisie Café s’installe rue du Mont-Thabor. L’idée ? Ralentir le rythme, mieux se nourrir et se faire plaisir. Aux manettes de cette adresse, Isabella Capece Galeota, vraie fan de mode (elle est directrice de la communication de Berluti), et son homme, Xavier Barroux (100 % vegan). Au programme, une gamme XXL de jus pressés à froid, nut shakes et aguas frescas, dopés aux super-aliments. À commander sur place ou à emporter avec une salade et des energy balls.

La signature : l’Avocado shake, bombe énergétique et rassasiante.

32, rue du Mont-Thabor, Paris 1er
www.maisiecafe.com

maisie1.jpg
maisie2.jpg

Tea time racé au Salon de thé des Tuileries

Faut-il encore présenter celui que le Tout-Paris s’arrache ? En à peine deux ans, Sébastien Gaudard est passé de pâtissier confidentiel du South Pigalle à référence absolue, au coude à coude avec les grands chefs. Et son Salon de thé des Tuileries, sorte de bonbonnière néoclassique, y est évidemment pour beaucoup. On y passe à toute heure de la journée pour déguster d’absolues gourmandises, références du patrimoine culinaire français magis¬tralement exécutées. Côté salé, un croque-caviar à ne pas négliger.

La signature : la galette des rois, élue meilleure de Paris en 2015 et 2016.

1, rue des Pyramides, Paris 1er.
www.sebastiengaudard.com

Sebastien Gaudard Patisserie  des Tuileries façade 1 HD.jpg
Sébastien Gaudard Pâtisserie des Tuileries-1 HD.jpg

Dessert healthy chez Foucade

Réconcilier haute pâtisserie et superfood : pari réussi par Marjorie Fourcade, créatrice de ce salon de thé à la déco un rien girly. Pas de produits transformés mais des ingrédients aux saveurs brutes, comme la farine de châtaigne, la patate douce ou le cacao cru, et des recettes élaborées avec l’aide de grands chefs parisiens. Naturellement, gluten et sucres raffinés sont aux abonnés absents.

La signature : la bûche de Noël au cacao cru et poire infusée au pin.

17, rue Duphot, Paris 1er. 
www.foucadeparis.com

Boutique Foucade Paris_Espace Boutique.jpg
Boutique Foucade Paris_Vitrine .jpg

Pause bento chez Toraya

Lifting réussi pour cette adresse 100 % nippone, qui passe de minuscule salon de thé à cantine contemporaine. Plus lumineux et plus racé, l’endroit accueille toujours la faune mode du quartier dès l’heure du déjeuner. On y va pour les bentos dont les surprises nous ravissent à chaque fois et toujours pour les pâtisseries délicates servies au

dessert comme à l’heure du thé.

La signature : les manjû, boules à la pâte de haricot rouge aromatisées aux produits de saison.

10, rue Saint-Florentin, Paris 1er.
www.toraya-group.co.jp/toraya-paris/

toraya1.jpg
toraya2.jpg

Grand tasting chez Wine by One

Cette cave soignée vit sans arrêt au rythme de dégustations, cours et rencontres avec les vignerons, grâce au club Wine by One, système d’abonnement qui permet à ses membres de s’improviser critique. De quoi s’y connaître assez pour choisir la meilleure bouteille parmi des crus de France et d’ailleurs.

La signature : le cours “Comment devenir un expert du vin en une heure”. Efficace.

9, rue des Capucines, Paris 1er.
www.winebyone.com

Wine by One 0016-retouchee.jpeg

Dîner feutré chez Lucas Carton

Quitte à arpenter Vendôme, on pousse jusqu’à la Madeleine pour s’attabler chez Lucas Carton, maison historique que réveille Julien Dumas, trentenaire à la discrétion appréciée. Sans tapage médiatique, cet ancien de chez Ducasse s’impose à la tête de l’immuable institution, alliant sa cuisine terroir millimétrée au décor réconfortant de ce cocon bourgeois. Une déclaration d’amour à la France, qui a valu au jeune premier une étoile amplement méritée.

La signature : le ris de veau.

9, place de la Madeleine, Paris 8e.
www.lucascarton.com

facade_new.jpg
img-restaurant.jpg

Réception en grande pompe au Pavillon Vendôme

Il y a un an, la maison Potel et Chabot installait une seconde adresse sur la place Vendôme. Ce lieu de réception privatisable occupe 2 600 m2 sur deux étages, comprenant un grand espace de gala, quatre salons intimistes, mais surtout une impressionnante salle des coffres datant de l’époque où le bâtiment servait à la banque de Suède. Idéal pour toute réception mondaine réussie, avec en prime l’expertise traiteur d’une institution bicentenaire.

La signature : les canapés chauds préparés du jour.

7, place Vendôme, Paris 1er.
www.poteletchabot.com

pavillonvendome.JPG

Partager l’article

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous