Femmes

Qui es-tu, Devon Ross ?

Si l’anglicisme “cool” avait un visage, ce serait le sien. Mannequin, musicienne et artiste, Devon Ross n’écoute pas la musique, elle la respire. Normal quand on a un papa guitariste et Lenny Kravitz comme godfather. Nous avons rencontré cette Californienne d’adoption à Paris, son deuxième chez-soi.
Reading time 4 minutes

Photographie par : Spela Kasal
Stylisme : Alizée Hénot
Fashion : Saint Laurent par Anthony Vaccarello

A 19 ans seulement, elle en connait un (très bon) rayon sur la musique. Tombée dedans dès la naissance, c’est son père Craig Ross, guitariste de Lenny Kravitz depuis le début des 90s, qui l’initie aux cordes des Rolling Stones, Jimi Hendrix, Beatles et The Clash, pour ne citer qu’eux. Née à Toronto, portée à travers le monde au rythme des tournées de son père, elle s’est installée il y a quatre ans à Los Angeles, "sa maison", l’endroit où vivent ses meilleurs amis. Bien qu’elle ne se définisse pas spécialement comme quelqu’un passant ses journées au grand air, elle avoue aimer la versatilité qu’offre la Californie : "Vous pouvez être en ville, puis prendre la voiture et vous retrouver à la plage en 30 minutes, en forêt ou en plein désert" nous dit-elle. L’avantage d’avoir pu collectionner les Miles dès son plus jeune âge ? "Je m’adapte facilement n’importe où. Ma famille et moi avons vécu au Canada, puis au Bahamas, j’ai grandi dans le 16e arrondissement de Paris, j’ai changé plein de fois d’école, … Je suis très reconnaissante de la façon dont j’ai été élevée." Une maturité évidente lorsqu’on échange avec elle, de quoi se demander si la musique n’y est pas pour quelque chose — "Etre entourée de musiciens, cela a forcément eu une influence sur ma personnalité. En plus de la musique, mon père, ainsi que mon parrain Lenny, m’ont transmis leur goût pour l’art, la mode, le voyage, ils m’ont appris à jouer de la guitare. J’ai toujours eu beaucoup d’admiration pour eux. C’est cool de baigner dans cet univers, cela vous suit toute votre vie."

Outre continuer d’explorer le mannequinat, la jeune Devon se voit bien suivre les traces de son rock'n'roll de père. Elle vient de monter un groupe avec sa BFF Sirena Warren"On s’appelle The Revolvers, nous serons toutes les deux au chant, elle à la basse et moi à la guitare. On a rien sorti encore mais cela devrait se faire cet été." Un girls-band prometteur si l’on en croit leurs playlists respectives, riches en références musicales pointues, à écouter sans modération via la plateforme Apple Music. Côté communauté de fans elles sont, à elles deux, suivies par plus de 100K personnes sur Instagram. Devon, 70K followers au compteur, éclate de rire lorsqu’on en vient à comparer son activité sociale à celle de son père Craig, 30K followers de moins qu'elle : "C’est sûrement parce que je suis plus jeune ! Il est connu par davantage de monde mais je pense être plus active côté réseaux sociaux. Cela fait partie de mon job, alors que le sien consiste principalement à jouer de la guitare sur scène." Sans rancune, Craig ! Enfin, à la question "qui est votre muse ?" elle nous répond, sans surprise : "Mon père. On aime les mêmes choses. Adolescente, je lui piquais ses fringues de designers. Une fois, on s’est disputés parce qu’on voulait acheter la même veste. Quand je ne m’habille pas dans son dressing, je passe mon temps à chiner dans les boutiques vintage." Décidément tout le portrait de son père.

Instagram : @devonross_

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous