Femmes

Caroline Von Krockow : "Ma vie est un voyage constant"

L'Officiel a rencontré pour vous l'auteur de "The White Rose"
Reading time 3 minutes

Caroline est une auteur Allemande multiculturelle qui voyage dans le monde depuis sa tendre enfance. Son nouveau roman, “The White Rose” (La Rose Blanche) nous plonge dans le passé intriguant de la belle époque, et met en relief Vivian, une étudiante en art qui vit aujourd’hui à Londres.

Quel est votre premier souvenir d’enfance?

Faire de l’équitation en Allemagne, et observer l’art dans mon château rempli de tableaux.

Avez-vous toujours voyagé autant ?

Ma vie est un voyage constant depuis que je suis née à la campagne, en Allemagne. J’ai ensuite déménagé à Southamptons, puis à Londres, en Allemagne, à Madrid, Vienne, New York, Paris…  A mes 18 ans, j’ai pris la décision de voyager le plus possible. Je voulais découvrir le monde. 

Quand est-ce que votre passion pour la belle époque a-t-elle commencé ?

Cette passion a commencé à Paris. Paris a tous les éléments de la belle époque. Tous les souvenirs visuels que les gens ont de Paris datent de la belle époque : Le Grand Palais, la tour Eiffel…” Paris est la raison pour laquelle j’ai commencé a écrire “The White Rose” (“La Rose Blanche”)

L’histoire est-elle reliée à votre vie personnelle ?

Oui, il y a une mise en abîme importante entre les deux. Le personnage principal s’appelle Vivian. Elle fait ses études d’art (inspirée par moi) et veut se rallier au passé. Le passé est incarné par Anne Marie, une bohème issue de la belle époque (inspirée par ma grand-mère).

Pourquoi êtes-vous si intriguée par le passé?

J’adore les gens du passé. Tous mes personnages préférés, comme Marie Antoinette par exemple, partagent cette exclusivité. Mon père me disait : "arrête de penser au Moyen Age Carolin, cesse de rêvasser!" Parce que je pensais toujours au passé. Je fais des énormes fêtes dans mon chateau en Allemagne, avec des thèmes fantaisistes style années 20s, Marlene Dietrich, etc. Parfois je me perds dans ce monde exclusivement aristocratique et archaïque : les fêtes, la chasse, les voyages et la célébration de la vie.

Si vous pouviez vivre à une époque, laquelle choisiriez-vous ?

L’Egypte Antique.

Qui emmeneriez-vous sur une île déserte?

Ma grand mère (elle a inspiré un des rôles principaux de mon roman).

Si vous deviez vous transformer en un objet, quel serait-il ?

Une rose!

Que pensez-vous de l’Officiel?

Le premier mot qui me vient a l’esprit est “empire”, un concept très important pour moi. C’est un vaste empire, internationalement reconnu, dirigé par une famille incroyable.

Caroline Von Krockow

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous