Femmes

Pourquoi faut-il s'habiller comme un chef de chantier cette saison

Bienvenue dans un monde où le gilet orange, la cagoule sanitaire et la chaussure de sécurité se la jouent "solutions de survie" en jungle urbaine.
Reading time 2 minutes

Trois options s’offrent au pilier de podium pour se préparer à l’avènement du post-humain – allégorie d’un futur incertain que chacun, du démiurge baroque façon Alessandro Michele au minimaliste convaincu tendance JW Anderson, redoute.

Primo : entrer dans les ordres de la mode et déambuler dans ce cercle très fermé en robe de bure et nu-pieds de tourisme.

Secundo : chausser ses lunettes gadget et sa combinaison amphibienne, pour finalement se faire la malle sur les ailes d’un cyborg – dragon, caméléon ou humanoïde à trois yeux.

Tertio : signer à vie dans le secteur secondaire et réquérir les services de l’uniforme maison : parka et pantalon à bandes réfléchissantes, casque (ou cagoule) et
chaussures de sécurité, le tout taillé dans des couleurs de feux de signalisation – vert, jaune, rouge et orange bien mûr.

Pas moins douteuse sur le plan esthétique mais bien plus prophétique que le t-shirt DHL du collectif Vetements sorti en 2016, voilà l’option choisie cette saison par Raf Simons qui, soucieux de dénoncer le règne de la fake news et de se préparer au règne d’une I.A. toute-puissante, habille la femme et l’homme Calvin Klein d’un uniforme haute sécurité, entre l’ingénieur des BTP et le pompier de New
York biberonné au pop-corn et à l’art d’Andy Wahrol.

John Galliano chez Maison Margiela, Miuccia Prada et Christopher Bailey chez Burberry appliquent la même politique sécuritaire, glissant un gilet orange sous un pardessus bcbg, sur une mini-robe en plexi ou faisant évoluer la parka des streeteux vers un stade bionique, entre le vêtement de cosmonaute et de sapeur, porté avec une jupe crayon et des sneakers couverture de survie.

Tous aux abris.

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous