L'Officiel Art

Les must de Christie's

Deuxième moment fort annuel du calendrier des ventes d’art contemporain de Christie’s – première maison de ventes aux enchères dans le monde – (de gré à gré et digitales, elles ont totalisé £2.97 milliards au premier semestre 2018), les ventes du Soir et du Jour tenues en décembre rassemblent des œuvres exceptionnelles (Zao Wou-Ki, Georges Mathieu, Pierre Soulages, Kazuo Shiraga, Vente du Soir, 4 décembre) et des pièces de grande qualité suivant un éventail éclectique et à des prix plus accessibles durant la Vente du Jour (5 décembre). L’Officiel Art a retenu une vingtaine d’œuvres parmi les 231 proposées lors de cette Vente, dont une partie sont issues de la collection Francesco et Odile Conti. Etienne Sallon, l’un des spécialistes de la Maison, les commente en exclusivité.
Reading time 27 minutes

Passionnant récit que celui déroulé par une collection privée constituée au fil des décennies. Tel est le cas de l’ensemble d’œuvres réuni par Francesco et Odile Conti, dispersé par Christie’s le 5 décembre. Issu d’une famille d’esthètes, Francesco Conti évolue dans un environnement peuplé d'art. Inclination qu’il partage ensuite avec son épouse Odile et ses enfants. Acquises directement auprès des artistes ou dans les galeries, les œuvres dressent un parcours éloquent des artistes et mouvements de l'après-guerre à nos jours, via une multiplicité de médiums (sculptures, travaux sur papier, photographies, lithographies, peintures), tout comme elles incarnent la sensibilité et l'intelligence profonde des collectionneurs qui les ont élues.

Les regards de deux autres collectionneurs sont également convoqués : celui de la baronne de Pfyffer, dont les huit lots proposés rassemblent des œuvres de Lucio Fontana et d’Yves Klein ; ainsi que celui de Bénédicte Pesle. Figure essentielle de l'introduction en France des créateurs de la scène américaine (Merce Cunningham, Robert Wilson, Lucinda Childs, Trisha Brown...) Pesle portait également un fort intérêt aux arts plastiques, avec notamment des affinités pour les pièces minimalistes d’Olivier Mosset, et les œuvres abstraites de Peter Halley, James Bishop, Katharina Grosse. Tous présents dans la Vente du Jour. Mais avant l’emblématique coup de marteau du commissaire-priseur, l’exposition des œuvres librement accessible représente un moment souvent unique de se confronter à des pièces qui, passant entre mains privées, n’ont parfois pas été accessibles au public depuis de nombreuses années.

-----

VENTE DU JOUR
MERCREDI 5 DÉCEMBRE, 14h30

-----

GERHARD RICHTER
(NÉ EN 1932)

Lot 101 : GERHARD RICHTER, “27.9.94”, signé et daté 27.9.94 Richter’ (en bas sur le passepartout) ; signé et daté ’27.9.94 Richter’ (au dos du montage), huile sur photographie, 12.5 x 17.5 cm. Réalisé en 1994. Provenance : Galerie Marian Goodman, Paris, acquis auprès de celle-ci. 30.000–50.000€ (35.000 – 57.000$).

“Cet artiste allemand très important n’est pas souvent présenté en France, étant plutôt vendu à Londres ou à New York. Richter a marqué toute l’école allemande depuis les années 1960 jusqu’à nos jours, il est probablement le plus connu des artistes allemands de sa génération avec Baselitz et Kieffer. Cette œuvre est assez caractéristique : Richter déploie un travail de peintre mais il est également très lié à la photographie. A la fois parce qu’au début de sa carrière une partie de son travail s’appuie sur une trame photo réaliste en termes de peinture, et puis parce qu’il réalisait des photos quasi chaque jour à une période de sa vie, en manière de documentation du quotidien. Cette œuvre est donc une photographie sur laquelle il a peint, conviant ainsi à la fois son travail de photographe et de peintre. Ces types d’œuvres sont très désirables, uniques et pour un artiste de l’ampleur de Richter, elles demeurent encore assez abordables.”

JEAN DUBUFFET
(1901-1985)

Lot 109 : JEAN DUBUFFET, “Paysage avec maison et deux personnages”, signé des initiales et daté 'J.D. 74' (en haut, à gauche) marker, crayons de couleurs et collage de papiers sur papier (R 146), 32.5 x 25 cm. Réalisé le 16 septembre 1974. Provenance : acquis directement auprès de l’artiste. 20.000–30.000€ (23.000–34.000$).

“Sélectionner Dubuffet à Paris est une forme d’évidence : il reste l’un des artistes français de la deuxième moitié du XXe siècle les plus connus et regardés par les collectionneurs, aussi bien en France qu’à l’international. Et il est une référence pour nombre d’artistes. Ainsi Jean-Michel Basquiat admirait beaucoup son œuvre. Il a marqué son époque mais également la postérité. Cette œuvre sur papier est intéressante car elle compte un certain nombre d’éléments que l’on aime retrouver dans son travail, à la fois la présence de personnages assez naïfs reconnaissables dès le premier regard, et en arrière-plan l’alliance d’éléments figuratifs et abstraits en une sorte de confusion colorée. Là encore, le prix est relativement abordable pour une œuvre originale de Dubuffet.”

ROBERT COMBAS
(NÉ EN 1957)

Lot 112 : ROBERT COMBAS, “Sans titre”, signé 'Combas' (sur le côté gauche) ; signé et daté 'Combas 1996' (au dos) acrylique sur toile 162 x 130 cm. Peint en 1996. Provenance : Galerie Charlotte Moser, Genève, acquis auprès de celle-ci. 35.000–55.000€ (40.000–63.000$).

“La vente comporte trois œuvres de cet artiste très intéressant car emblématique de la scène artistiques des années 1980 et 1990, dans la lignée de la figuration libre. Beaucoup de collectionneurs de différentes générations s’intéressent à son œuvre car elle reste encore relativement accessible et, pour les plus jeunes d’entre eux, ils y décèlent énormément d’éléments de correspondances.”

HANS OP DE BEEK
(NÉ EN 1969)

Lot 120 : HANS OP DE BEEK, “Hospital Corridor (2)”, signé et daté 'HANS OP DE BEEK '07' (en bas à droite); titré '"HOSPITAL CORRIDOR (2)"' (au dos), encre, aquarelle et mine de plomb sur papier hahnemühle, 29.7 x 21 cm. Réalisé en 2007. Provenance : Xavier Hufkens, Bruxelles, Collection Claude Berri, Paris (acquis auprès de celle-ci en 2007), Collection privée, Paris. 2.000–3.000€ (2.300–3.400$).

“Cet artiste belge développe une œuvre très belle, à la fois graphique et de sculpteur. Ses installations hyperréalistes d’intérieurs ou de personnages dénotent souvent un décalage car inscrites dans des univers gris, dont il retire toute forme de couleur pour donner un caractère quasi irréel. Cette œuvre sur papier à un prix très accessible correspond aussi à un possible premier pas vers la constitution d’une collection.”

Lot 130. GEORG BASELITZ, “Ein Faschist Flog Vorüber”signé des initiales et daté '26 V 2012 G.B' (en bas, à droite) aquarelle et encre de Chine sur papier, 65 x 50 cm. Réalisé en 2012. Provenance Galerie Thaddaeus Ropac, Paris, acquis auprès de celle-ci par le propriétaire actuel. 25.000–35.000€ (29.000–40.000$).

“Baselitz est un artiste allemand au travail caractérisé par une figuration néo-expressionniste, et des personnages tête en bas. Là encore, un artiste immense dont les toiles sont très coûteuses mais les dessins restent relativement accessibles et contiennent tout le champ pictural de son auteur.”

PETER HALLEY
(NÉ EN 1953)

Lot 134. PETER HALLEY, “Red Cell Over Blue Prison”, signé deux fois et daté 'Peter Halley 2005' (au dos), acrylique, acrylique fluorescente et Roll-a-Tex sur toile, 155 x 107 cm. Réalisé en 2005. Provenance : Xippas Gallery, Paris, acquis auprès de celle-ci par le propriétaire actuel. 50.000–70.000€ (57.000–80.000$).

“Cet artiste international, membre du groupe Néo-Géo fondé aux Etats-Unis dans les années 1980-90, allie à la fois via une abstraction géométrique des couleurs très fortes et un propos intéressant à travers des compositions qui souvent tendent à souligner les dérives contemporaines de la société, notamment à travers son enfermement, les mécaniques sociales qui tendent à cloisonner. Il confère ainsi une signification nouvelle à des formes géométriques employées dans l’art depuis presque plus de cent ans.”

KATHARINA GROSSE
(NÉE EN 1961)


Lot 135. KATHARINA GROSSE, “Untitled (2006, 1037)”, acrylique sur toile, 
diamètre: 194 cm, signé, titré et daté deux fois ‘Katharina Grosse 2006 2006/1037’ (au dos)
. Peint en 2006. Provenance : Galerie Conrads, Düsseldorf
, acquis auprès de celle-ci par le propriétaire actuel. 100.000€–150.000€ (120.000–170. 000$).

“Cette artiste allemande est très en vue aujourd’hui, elle a bénéficié de nombreuses expositions en Allemagne, en Angleterre, aux Etats-Unis et en Asie. Son travail se déploie à la fois sur toile et in situ : elle travaille en peignant des salles entières à l’aide d’un système de projection de peinture. Créant ainsi une sorte d’univers total.”

OLIVIER MOSSET
(NÉ EN 1944)

Lot 137. OLIVIER MOSSET, “NCK-PTR”, huile sur toile, 210 x 210 cm. Peint en 1992. Provenance : acquis directement auprès de l'artiste par le propriétaire actuel. 30.000–50.000€ (35.000–57.000$).

“Olivier Mosset est un artiste auquel nous sommes attachés, et qui est peu présenté en ventes aux enchères. Il a récemment été exposé au Mamo à Marseille. Il a fait partie du groupe BMPT (Buren, Mosset, Parmentier, Toroni), qui a tenté de renouveler l’approche de la peinture en France, avec un discours très radical. Mosset est très certainement un artiste qui n’est pas encore à la hauteur du marché dont il devrait bénéficier.”

SAM GILLIAM
(NÉ EN 1933)

Lot 142 : SAM GILLIAM, “Great River Run I”, signé 'Sam Gilliam' (en bas, à droite); titré '"Great River Run I"' (en bas, à gauche) acrylique, poussière d'aluminium et collage de toiles et papiers sur un assemblage de toiles cousues par l'artiste, 80 x 110 cm. Réalisé en 1972-1973. Provenance : Galerie Darthea Speyer, Paris, acquis auprès de celle-ci par le propriétaire actuel. 70.000–100.000€ (80.000–110.000$).

“C’est la première fois qu’une œuvre de cet artiste américain est présentée aux enchères à Paris. Il a commencé à travailler à la fin des années 1960, avec une approche de la peinture où la toile n’est plus simplement cloisonnée à un support plat mais va entrer en jeu dans l’espace : il utilise la toile en la pliant, la déformant. Une grande exposition lui a été consacrée il y a quelques mois par la Kunsthalle de Bâle. C’est un artiste en pleine redécouverte.”

ADEL ABDESSEMED
(NÉ EN 1971)

Lot 148 : ADEL ABDESSEMED, “Composition”, signé ‘Adel Abdessemed’ (en bas, à gauche), crayon gras sur papier, 45.5 x 30.5 cm. Réalisé vers 2007. 5.000–7.000€ (5.700–8.000$).

“Là encore, un artiste aussi réputé qu’Abdessemed peut également présenter des œuvres assez accessibles, qui peuvent inciter de jeunes collectionneurs à l’acte d’achat.”

FRANCOIS MORELLET
(1926-2016)

Lot 150 : FRANCOIS MORELLET, “Après réflexion n. 1”, signé, titré et daté ‘"Après réflection n°1" Morellet 2002’ (au dos), acrylique sur toile mont.e sur panneau, six tubes de néons blancs colorés en partie en noir, 100 x 100 x 8 cm. Réalisé en 2002. Provenance : Studio Dabbeni, Lugano, acquis auprès de celle-ci par le propriétaire actuel. 60.000–80.000€ (69.000–91.000$).

“Nous proposons deux œuvres assez charmantes d’Andy Warhol. Icône du pop art, il fait partie des artistes les plus cités lorsque l’on interroge les collectionneurs. Une très grande rétrospective a ouvert il y a quelques semaines au Whitney Museum à New York qui remet en perspective tout son travail axé sur la série et la déclinaison autour d’une thématique. Dans le cas présent, il s’agit d’une série de 1983 qui regroupe des reproductions sur toile d’images et de publicités de jouets des années 1960, qu’il décline, comme toujours, dans des coloris extrêmement pop. Ce sont donc des œuvres à la fois très séduisantes, assez recherchées et qui demeurent relativement accessibles.”

CAROL RAMA
(1918-2015)

Lot 163 : CAROL RAMA, “Sans titre”, signé et daté 'Carol Rama 1964' (en bas, à gauche), huile, vernis, encre, tige de fer et colle sur papier, 46 x 34.5 cm. Réalisé en 1964. Provenance : acquis directement auprès de l'artiste par le propriétaire actuel. 5.000–7.000€ (5.700–8.000$).

“Nous présentons un ensemble de huit œuvres de Carol Rama, artiste italienne originale car dotée d’un langage qui puise dans l’arte povera, via des compositions qu’elle appelle des “bricolages”. Ce groupe d’œuvres a été retrouvé à Lyon dans la galerie Le Lutrin, qui l’a exposées dès 1966, avec une vision avant-gardiste de son travail. Rama bénéficie du regain d’intérêt pour toute la scène italienne des années 1960-70, et revient au cœur des inclinations des collectionneurs.”

LUCIO FONTANA
(1899-1968)

Lot 181 : LUCIO FONTANA, “Concetto spaziale”, signé 'L. Fontana' (en bas, à droite); numéroté '68/80' (en bas, à gauche), eau-forte et aquatinte imprimée en violet avec incision, 64 x 48 cm. Réalisée en 1968, cette épreuve porte le numéro soixante-huit d'une édition de la galerie Marlborough, Rome de quatre-vingts exemplaires et quinze épreuves d'artiste. Provenance : Galerie Bonnier, Genève, acquis auprès de celle-ci par la famille du propriétaire actuel. 2.000–3.000€ (2.300–3.400$).

“Lorsque l’on pense à la création italienne du XXe siècle, un artiste se détache presque systématiquement, c’est Lucio Fontana, connu plus particulièrement pour ses toiles fendues ou perforées. Il est une figure marquante de l’avant-garde des années 1950 et 1960, il a beaucoup influencé les jeunes générations d’artistes en Italie et dans le monde. En parallèle à ses toiles qui s’échangent pour des sommes allant de 500.000€ à 5M€, se trouvent des œuvres sur papier en édition limitée, très intéressantes et abordables, qui présentent les mêmes concepts de perforations et griffures.”

YVES KLEIN
(1928-1962)

Lot 183 : YVES KLEIN, “La terre Bleue, (RP 7)”, porte le monogramme de l'artiste (sur la base) et numéroté 35/300' (sur une étiquette fixée sous la base), pigment pur et résine synthétique sur plâtre, 35 x 18 x 18 cm. Œuvre originale 1957 - édition multiple posthume 1988; cette œuvre porte le numéro trente-cinq d'une édition de la Galerie Bonnier, Paris, de trois cents exemplaires et cinquante hors-commerce. Provenance : Galerie Bonnier, Genève, acquis auprès de celle-ci par la famille du propriétaire actuel. 20.000–30.000€ (23.000–34.000$).

“Yves Klein est un artiste très apprécié, notamment à travers les idées d’œuvres multiples qu’il a vues de son vivant et qui ont été déclinées après sa mort prématurée. La terre Bleue,comme La Vénus ou La Victoire de Samothrace sont des références pour les sculptures d’Yves Klein, et sont également proposées à des prix relativement abordables. Ce qui est un peu une façon de s’approprier la légende d’Yves Klein.” 

ANDY WARHOL
(1928-1987)

Lot 201 : ANDY WARHOL, “Monkey”, signé et daté ‘Andy Warhol 83’ (sur le revers), acrylique et encre sérigraphique sur toile 35.5 x 28 cm. Peint en 1983. Provenance Galerie Bischofberger, Zurich. 80.000–120.000€ (92.000–140.000$).

“Nous proposons deux œuvres assez charmantes d’Andy Warhol. Icône du pop art, il fait partie des artistes les plus cités lorsque l’on interroge les collectionneurs. Une très grande rétrospective a ouvert il y a quelques semaines au Whitney Museum à New York qui remet en perspective tout son travail axé sur la série et la déclinaison autour d’une thématique. Dans le cas présent, il s’agit d’une série de 1983 qui regroupe des reproductions sur toile d’images et de publicités de jouets des années 1960, qu’il décline, comme toujours, dans des coloris extrêmement pop. Ce sont donc des œuvres à la fois très séduisantes, assez recherchées et qui demeurent relativement accessibles.”

FABIENNE VERDIER
(NÉE EN 1962)

Lot 230 :FABIENNE VERDIER, “Ren Vertu d‘Humanité”, signé, titré, daté et inscrit '"REN VERTU D'HUMANITE", L'Atelier, 2011 Fabienne Verdier' (au dos), pigments et encre sur toile montée sur panneau, 183 x 106 cm. Réalisé en 2011. Provenance : Art Plural Gallery, Singapour, acquis auprès de celle-ci par le propriétaire actuel en 2012. 40.000–60.000€ (46.000–68.000$).

“Cette artiste française développe une œuvre assez envoûtante qui tire ses racines de l’Asie, notamment de la calligraphie, ce qui fait qu’elle bénéficie de l’attention soutenue des collectionneurs en Europe comme en Asie. Elle fait véritablement le pont entre ces deux univers. Il y a une forme de beauté, d’élégance qui se dégage des ses tableaux qui touche profondément les collectionneurs, toutes nationalités confondues.”

HANS HARTUNG
(1904-1989)

Lot 233 : HANS HARTUNG, “T1958-5”, signé et daté 'Hartung 58' (en bas, à droite), huile sur toile, 40.5 x 27 cm. Peint en 1958. Provenance : Galerie de France, Paris, acquis auprès de celle-ci par le propriétaire actuel. 60.000–80.000€ (69.000–91.000$).

“Nous présentons tout un ensemble de Hans Hartung. Cette œuvre de 1958 se situe assez tôt dans la carrière de l’artiste. C’est une très belle toile qui reprend le travail de gestuelle calligraphique caractéristique de sa production. C’est un artiste qui se trouve en pleine expansion, et les collectionneurs s’intéressent de plus en plus à son travail. Après des années de présence dans les collections européennes, il bénéficie de l’attention des collectionneurs américains.”

SIMON HANTAÏ
(1922-2008)

 

Lot 243 : SIMON HANTAÏ, “Sans titre” (Tondo), signé des initiales et daté 'S.H 71' (en bas au centre) aquarelle sur toile diamètre: 45 cm. Peint en 1971. Provenance : Galerie Jean Fournier, Paris, Collection privée, Paris, acquis auprès de celle-ci par le propriétaire actuel. 60.000–80.000€ (69.000–91.000$).

“Simon Hantaï, que l’on retrouve régulièrement dans les ventes à Paris, est un artiste d’origine hongroise, installé très tôt dans la capitale. L’œuvre présentée est caractéristique de son travail de pliage. Hantaï a révolutionné la scène artistique au début des années 1960 en introduisant cette notion de pliage de la toile pour ne peindre que les parties visibles et une fois la toile dépliée apparaissent les parties en réserve blanche. Il explore l’idée de maîtriser l’aléa, d’introduire une forme de contrainte pour le peintre et de s’affranchir de la manière traditionnelle de peindre : cela donne ces compositions qui sont comme des éclats séduisants qui, aujourd’hui, retiennent l’attention de nombreux collectionneurs en Europe et dans le monde.”

JACQUES VILLEGLÉ
(NÉ EN 1926)

Lot 268 : JACQUES VILLEGLÉ, “Rue du Grenier Saint-Lazare titré, daté et inscrit 'rue du Grenier ST-Lazare, mardi 3 décembre 1974, SLF' (au dos), affiches lacérées marouflées sur toile, 72 x 41.6 cm. Réalisé le 3 décembre 1974. Provenance : Galerie Jean Fournier, Paris, Collection privée, Paris, acquis auprès de celle-ci par le propriétaire actuel. 12.000–18.000€ (14.000–20.000$).

“Villeglé est un artiste de la génération de Raymond Hains, que l’on a nommée les affichistes en référence à leur modus operandi. Ils ont commencé à travailler dans les années 1960 dans la rue en s’appropriant les affiches déchirées, maltraitées, qui reflètent un instant T d’une société, d’une culture populaire contemporaines. Villeglé agit en observateur du quotidien et préfigure le mouvement du street art dans le sens où l’art se fait dans la rue avant d’être divulgué auprès des galeries et des collectionneurs.”

JONONE
(NÉ EN 1963)

Lot 278 : JONONE, “Go-Fast”, signé, titré, daté, situé et inscrit ‘JONONE ROCKS 2015 "GO-FAST" PARIS’ (au dos), acrylique sur toile, 200 x 200 cm. Peint en 2015. 20.000–30.000€ (23.000–34.000$).

“Jonone est probablement l’un des artistes de street art les plus reconnus sur la scène française et internationale. Cette œuvre de grandes dimensions est caractéristique de son travail, dans les déclinaisons de couleurs vives et de coulures. En partant du tag, il réalise une composition picturale à proprement parler.”

JEFF KOONS
(NÉ EN 1955)

Lot 326 : JEFF KOONS, “Puppy” (vase), gravé avec la signature de l'artiste, daté et numéroté et avec le cachet 'Jeff Koons '98 538/3000 ART OF THIS CENTURY' (au-dessous) vase en céramique émaillée blanche, 45 x 24 x 39 cm. Réalisée en 1998, cette œuvre porte le numéro cinq cent trente-huit d'une édition de trois mille exemplaires. Provenance : Galerie Guy Pieters, Knokke-Heist, acquis auprès de celle-ci par le propriétaire actuel. 7.000–9.000€ (8.000–10.000$).

“Cette œuvre de Jeff Koons montre la diversité de la Vente du Jour à Paris. On retrouve dans ce vase en édition limitée la patte de l’artiste et son humour, il assume totalement le caractère kitsch de ces pièces et pour leur conférer le statut d’œuvres d’art il les présente hors contexte.”

Ventes aux enchères d’art d’après-guerre et d’art contemporain

Vente du soir, 4 décembre 2018 à 19h
Lots 1 à 31
Commissaire-priseur : François de Ricqlès

Vente du jour, 5 décembre 2018 à 14h30
Lots 101 à 326
Commissaire-priseurs : Lionel Gosset, Camille de Foresta, Victoire Gineste

Exposition ouverte au public
Dimanche 2 décembre 14h - 18h
Lundi 3 décembre 10h - 18h
Mardi 4 décembre 10h - 16h (Vente du Soir) ; 10h - 18h (Vente du Jour)

Christie’s
9, avenue Matignon, 75008, Paris
T. +33 (0)1 40 76 85 85
www.christies.com


 

/

Articles associés

Recommandé pour vous