Voyage

L’eau de coco du Brésil, un ingrédient que Clarins adore

Clarins et les plantes, l’histoire d'une passion depuis plus de 65 ans. Clarins privilégie depuis toujours l'utilisation de principes actifs d'origine végétale écosourcés pour tous les produits de sa gamme. Focus sur le Brésil.
Reading time 6 minutes

Riche en acides aminés et en antioxydants, la noix de coco verte du Brésil est connue pour ses qualités hydratantes. Des qualités qui ont évidemment suscité l’intérêt de Clarins. C’est dans la région du Nordeste, que la marque vient désormais chercher cet ingrédient incorporé à sa nouvelle gamme de cosmétiques MyClarins. Les noix de coco vertes et fraîches utilisées sont récoltées quelques mois avant les noix de coco mûres « velues » de couleur marron.

Vantée pour ses bienfaits nutritionnels, mise à la mode par des célébrités qui s'affichent leur briquette à la main, l'eau de coco a vu sa production s'intensifier au Brésil, dopée par une consommation nationale et mondiale en hausse. Quatrième producteur mondial de noix de coco, loin derrière l'Indonésie, les Philippines et l'Inde, le Brésil se distingue de ses concurrents asiatiques par sa production de coco verte, dont est extraite l'eau de coco. Le pays est le premier producteur mondial de la fameuse boisson. Sur les 1,9 milliard de noix de coco cueillies en 2015 au Brésil, 70% étaient vertes.

La découverte d’un réseau de fermes bio dans l’état du Céarà permet à Clarins de rester fidèle à sa démarche éthique et équitable qui vise à préserver la biodiversité. A la ferme de Laguna Funda, les 11 000 cocotiers qui s’alignent sur 70 hectares sont élevés sans engrais chimique ni pesticide. Les moutons qui paissent sur le terrain et débarrassent les parcelles des mauvaises herbes produisent des déjections qui seront transformées en fumure. Cet engrais naturel est déposé tous les six mois au pied de chaque arbre et les feuilles qui se détachent naturellement de l’arbre sont laissées sur le sol afin de conserver l’humidité. Indispensable dans une région où les températures atteignent régulièrement 40°C en été. Le système d’irrigation a été conçu de manière économe puisque les fermiers n’arrosent les arbres que deux heures par jour, au goutte à goutte… « Si le sol est notre capital, les noix coco en sont l’intérêt explique Josivaldo, le propriétaire. C’est pourquoi nous préservons les terres arables. Nos pratiques visent à préserver les sols et les hommes qui les cultivent. »

Pour recueillir l’eau de coco*, on cueille les noix vertes, non matures : elles ont alors entre 6 et 7 mois d’âge, contre 12 à 14 pour celles récoltées à maturité. À ce stade, la noix de coco n’a pas encore produit toute sa pulpe, et contient donc un maximum de jus : près d’un demi-litre à l’unité. Ce liquide sert de réserve d'eau douce au germe du cocotier qui se développe en produisant à l'intérieur de la noix un réseau capillaire, base de son futur système racinaire.

Le jus de jeunes noix de coco possède une teneur en nutriments très élevée.

Ce jus, également appelé eau de coco est particulièrement riche en minéraux bio-disponibles, notamment en potassium, ainsi qu’en acides animés, en phytonutriments et en antioxydants essentiels pour les cellules cutanées. Elle est aussi excellente pour l’hydratation. Si les habitants des îles consomment l’eau de coco lorsque l’eau n’est pas salubre, Clarins est l’un des rares à l’utiliser à des fins cosmétiques, en raison de ses vertus évidentes pour la peau, notamment son pouvoir hydratant et régulateur de pH.

L’eau de coco extraite au Brésil sera stérilisée et envoyée directement dans les usines de Clarins à Pontoise. Ce nectar inodore sera ensuite mélangé aux autres composants (la rose des Alpes, les baies de goji, la figue) pour entrer dans la fabrication de la nouvelle gamme My Clarins qui se décline en onze soins pour la peau.

En outre l’eau de coco est isotonique (le rapport entre nutriments et liquide correspond à celui du sang) et est donc facilement et rapidement assimilée par le corps. Elle est d’ailleurs parfois surnommée « le liquide de la vie ».

*l’eau de coco, également appelée « jus de coco », est le liquide présent dans la noix de coco. À ne pas confondre avec le lait de coco qui lui est préparé en pressant la pulpe du fruit finement râpée.

L’ARBRE DE VIE

Le cocotier (cocos nucifera) est associé aux îles et au soleil avec raison. C'est un arbre de la famille des Arecaceae et il fait partie de l'espèce des palmiers. Le tronc peut atteindre 25 mètres de haut, les racines 5 mètres de long. Le cocotier pousse en zone humide et extrêmement ensoleillée. On en trouve partout autour du globe, dans l'océan Pacifique, l'Extrême-Orient, l'océan Indien mais aussi l'Afrique. Le fruit du cocotier est la noix de coco. Un arbre adulte peut en porter entre 50 et 500. Mais seulement 30 en production Bio.

Il faudra compter plusieurs années avant que le cocotier ne donne ses premiers fruits. Le Brésil est le premier pays producteur mondial de l'eau de coco. Près d'un milliard de noix de coco y sont récoltées tous les ans:

Articles associés

Recommandé pour vous