Pop Culture

Snob, cool et précaire : voici le no-job

“Tu fais quoi dans la vie ?” : à part pour les Tinder addicts qui s’en passent très bien, cette question reste la plus flippante pour chacun de nous. Prof ? Ça craint. Journaliste ? Ça ne le fait plus. Alors on brode. “Je suis fan des films d’horreur des 70s” devient une activité à part entière : “vintage slasher movie expert”. On tweete et retweete trente heures par semaine ? On est un “commentateur pop culture” et non un chômeur qui s’ennuie. Le no-job assumé est un métier d’avenir. Décryptage.