Industry Trends

La fin de l'open-space a-t-elle sonné ?

Fini le temps des petits espaces cloisonnés et des open space sans aucune intimité. Le bureau de demain donne envie de démissionner illico. Normal, il se veut multiple, modulable, vitrine des valeurs de l’entreprise... et surtout véritable lieu de vie dédié au bonheur des employés. Bienvenue dans ces nouveaux territoires du cool management.
Reading time 8 minutes

Texte par Edson Pannier

Dans Playtime, son quatrième long-métrage sorti en 1967, Jacques Tati parodiait l’uniformisation de la France moderne à travers les déambulations loufoques de son personnage fétiche, monsieur Hulot. Dans une séquence culte, l’homme à l’imperméable gris venu passer un entretien d’embauche dans une entreprise finit par se perdre dans un dédale de bureaux cubiques en tous points semblables.

Ces "cubicles", comme les surnomment les américains, sont vite devenus le symbole de cette standardisation du travail en vigueur dans la seconde moitié du XXe siècle. De Fight Club à Matrix, les films qui utilisent ces curieux bureaux à cloisons pour faire la critique de ce modèle de société sont légion. leur inventeur lui-même, Robert Propst, a renié sa création à la fin de ses jours, la qualifiant de "folie monolithique". après le traumatisme des cubes, les entrepreneurs du XXIe siècle ont donné naissance à un nouveau concept de bureaux, en abattant les parois : l’open space. Mais ces grands plateaux supposés favoriser les échanges ne font pas non plus l’unanimité. En cause, l’impossibilité de s’isoler qui nuirait à la concentration et à la créativité. Pour sortir de l’impasse, les géants de la silicon Valley (encore eux !) sont parmi les premiers à s’interroger sur une notion jusqu’ici négligée : le bien-être des salariés. Stefan Camenzind, du studio suisse Evolution Design, à qui l’on doit entre autres les sièges de Google à Tel Aviv et à Dublin, explique qu’un bon environnement de travail est un lieu auquel les employés peuvent aisément s’identifier : "Un bureau bien conçu est un bureau où les usagers ont plaisir à travailler et qui leur donne la possibilité de choisir de quelle manière travailler. C’est un lieu qui reflète l’identité culturelle de l’entreprise, ses valeurs, sa vision, et qui doit inspirer les personnes qui y œuvrent au quotidien."

 

 

La multiplication des possibles

Chez Dropbox, à San Francisco, l’idée de "la multiplication des possibles" a été au cœur de la rénovation des locaux. Conçu comme une ville avec plusieurs quartiers, le nouveau QG offre un mix d’espaces ouverts, fermés ou semi-privés pour répondre aux humeurs des employés selon le moment de la journée. Pas de bureau fixe donc, mais un choix entre un salon intimiste, une vaste bibliothèque ou un bar karaoké. Un peu plus loin dans la même rue, le siège mondial d’airbnb ne déroge pas à la règle. ici, c’est un véritable tour du monde que l’on effectue au hasard des étages. Des pièces inspirées pour la plupart par les appartements en location sur la plate-forme et qui nous entraînent de Rio de Janeiro à Melbourne, en passant par le Caire et shanghai. le point commun à ces sociétés ? Elles ont recueilli les feedbacks de leurs équipes avant de créer leurs QG, à l’instar de la place de marché Etsy qui vient de s’offrir des bureaux flambant neufs à Brooklyn, réalisés en partie avec le concours des membres de sa communauté. Ce nouveau modèle qui replace l’humain au centre du dispositif s’impose désormais comme la méthode à suivre, même s’il est déjà amené à évoluer. "Les développements technologiques vont augmenter la capacité de travail et rendre les interactions plus flexibles entre collègues, explique Stefan Camenzind. La tendance au “travail horizontal” (collaborations entre membres de différents services) va exiger un environnement plus dynamique, qui puisse s’ajuster à la demande des équipes. C’est déjà visible sur les dessins de nos prochains projets, alors soyez attentifs !"

Google
Le + "Parc à thème"

Nom : Google Tel Aviv office
Adresse : Electra tower, 98 yigal alon st., Teel Aviv, Israël
Designers : Evolution Design
Livraison : 2012

- 490 postes de travail
- 8 étages
- 7 ambiances différentes
- 1 toboggan
- 50 % d’espace dédié aux échanges
- 3 restaurants, casher et non casher
- 1 incubateur d’entreprises 8 000 m2

Dropbox
Le "Urbain"

Nom : Dropbox San Francisco
Adresse : 333 Brannan st, San Francisco, Ca 94103, États-Unis
Architectes : Rapt studio, avroko
Livraison : 2016

- 3 ans de travaux
- 1 500 employés
- 2 buildings rassemblés
- 6 étages - 1 800 m2 de food hall
- 1 karaoké dans un décor de garage

Etsy
Le + "fait maison"

Nom : Etsy
Adresse : 117 adams street, Brooklyn, New york, États-Unis
Livraison : 2016

- 3 ans de travaux
- 500 employés
- 250 membres de la communauté Etsy ont participé au projet
- 9 étages
- 1 garage à vélo
- 20 % du toit recouvert par des panneaux solaires
- 100 % de l’alimentation de l’immeuble issue de l’énergie solaire
- 50 % du mobilier réalisé par des artisans locaux
- 1 500 articles à l’origine contrôlée et garantis sans produits toxiques

Bahnhof
Le + "bondesque"

Nom : Pionen White Mountains – centrale de serveurs Bahnhof Data Center
Adresse : Vitabergsparken, 116 38 stockholm, suède
Architectes : albert France-lanord
Livraison : 2008

- 2 ans de travaux
- 15 employés
- 30 m sous la surface
- 40 cm d’acier renforcé pour la porte d’entrée de ce bunker anti-atomique rescapé de la guerre froide
- 4 000 m3 de roches détruites pour agrandir l’espace
- 2 600 l d’eau salée dans l’aquarium
- 1,5 mégawatt pour l’alimentation de secours

SelgasCano
Le + "nature"

Nom : studio in the Woods, cabinet d’architecture SelgasCano
Adresse : calle Guecho 27C, Madrid 28023, Espagne
Architectes : José selgas et lucia Cano
Livraison : 2009

- 2 ans de travaux
- 12 postes de travail
- 1 toit transparent
- 20 mm d’épaisseur de Plexiglas recourbé
- 1,23 m sous terre
- 1,21 m de hauteur au-dessus du sol
- 800 ha de forêts environnants

Airbnb
Le + "tour du monde"

Nom : Airbnb San Francisco
Adresse : 888 Brannan st, San Francisco, Ca 94103, États-Unis
Architectes : Gensler, WRNs studio, iDF studio
Livraison : 2013
Extension : 2015
1917 : année de construction de l’immeuble

- 200 employés
- 4 étages
- 1 salle de réunion inspirée de la War Room dans Docteur Folamour
- 1 mur végétal sur 3 étages

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous