People

Où croiser qui à Cannes ?

by Eugénie Adda
18.05.2017
Chaque année, c’est pareil. Il y a les insiders, invités de spot en spot d’un bout à l’autre de la ville, et puis il y a vous, déjeunant seul ou presque dans un restaurant hors de prix près du Palais des Festivals, pour espérer voir dépasser la crinière rousse de Jessica Chastain ou passer le producteur avec qui vous rêvez de travailler. Laissez tomber, L’Officiel vous donne les spots phare de cette 70e édition, où trainer, l’air de rien, pour pouvoir leur glisser votre CV ou négocier (élégamment) un selfie.

Le Club By Albane

L’ambiance : « You can’t sit with us ». Le club d’Albane Cleret, tour d’ivoire perchée sur le toit du JW Mariott, peut se vanter d’accueillir les afters de projections les plus courues du festival depuis plus de 15 ans. Ici les icônes du 7e art se mélangent volontiers à la foule, qui déjà a réussi l’exploit de plaire à Delphine, la physio débordée. C’est là, d’ailleurs, que naissent les meilleures rumeurs du festival. Du pain béni pour les paparazzi. 

On y croise : Franchement ? Tout le monde. L’année dernière par exemple : Kristen Stewart, Marion Cotillard, Sean Penn, Emma Stone, Julianne Moore, Pierre Niney et même.. Manuel Valls. 

50 Boulevard de la Croisette

o-ALBANE-facebook.jpg

L’Atelier des Merveilles Ephémères

L’ambiance : Grande nouveauté de cette 70e édition, ce lieu éphémère (à prononcer l’A.M.E pour ne pas avoir l’air de débarquer) offre une parenthèse de poésie bienvenue au milieu des superficialités cannoises. Dans ce jardin enchanté, on se donne bonne conscience devant une expo photo ou le concert d’un jeune groupe indé, sans perdre de vue que c’est ici que se dérouleront une bonne partie des interviews pour les films en sélection officielle. Ouvrez l’œil si vous voulez, mais gardez la mine détachée de celui qui s’en fout. 

On y croise : Les acteurs, réalisateurs et producteurs de la sélection officielle, de (vrais) journalistes ciné, des agents au bout du rouleau. A n’approcher qu’après une certaine heure. 

Quelque part rue d'Antibes

AME1-1024x768.jpg

La Petite Maison de Nicole

L’ambiance : Hautement confidentielle pour le restaurant provençal du Majestic Barrières orchestré par Pierre Gagnaire. Sa situation parfaite juste en face du tapis rouge en fait la meilleure planque avant ou après la montée des marches, surtout pour les grosses pointures d’Hollywood en quête du spot où personne n’osera venir leur demander un autographe (sauf vous). Au menu, petits farcis, salade d’anchois, penne aux tomates fraiches ou chateaubriand-ratatouille. Une simplicité affichée et presque dépaysante pour les habitués du red carpet. 

On y croise  : Le tout-Hollywood, de De Niro à Gosling en passant par McConaughey, mais aussi les égéries Dior habillée dans l’une des suites. 

10 Boulevard de la Croisette

nicole-jour.jpg

La Villa AH

L’amblance : Ultra détendue malgré l’exclusivité du lieu, une sublime villa du XIXe planquée sur la Croisette et investie cette année encore par le golden boy de la com’ Axel Huynh. En hommage au Président du Jury Almodovar, il l’a faite décorer dans l’esprit Movida, en adéquation avec le luxuriant jardin qui donne tout sauf l’impression d’être à Cannes. Depuis la terrasse face à la mer - végétalisée cette année par La Grande Serre - , on regarde de loin la Croisette s’agiter et le soleil se coucher sur la mer, un verre de Piper à la main. Le meilleur spot pour une before à la fraiche. 

On y croise : Les cool kids du festival venus décuver à n’importe quelle heure, mais aussi Matthieu Chedid en répét’, Vanessa Paradis, beaucoup de journalistes mode et deux trois influenceurs. 
 

Quelque part sur la Croisette

La Plage Nespresso

18380917_421826294847998_1207101885685694464_n.jpg

L'ambiance : Studieuse pour le numéro un de l'expresso grand luxe. Déco ultra contemporaine épurée à l'extrême, interviews et conférences autour de la Semaine de la Critique, qui récompense les courts, moyens et longs métrages de jeunes noms du cinéma. Partenaire officiel du mini-festival depuis 6 ans, Nespresso a également lancé en 2016 Nespresso Talents, invitant les jeunes cinéastes à réaliser un court métrage de 3 minutes sur un thème imposé.  À ne pas rater, la série de dîners "Les Chefs font leur cinéma", durant lesquels des pointures de la cuisine comme Pierre Gagnaire ou Arnaud Faye imaginent des menus autour d'un grand classique du 7ième art. 

On y croise : Non pas George Clooney (quoique..), mais plutôt la crème du jeune cinéma indépendant du monde entier et beaucoup, beaucoup de journalistes venus pour les junkets ou juste respirer entre deux projections. Quelques grandes actrices françaises, aussi. Pour réseauter avec modération.
 

Quelque part sur la Croisette

Capture d’écran 2017-05-18 à 08.50.48.png

Partager l’article

Articles associés

Recommandé pour vous