Nuit

On a passé la nuit avec Agar Agar

by Mathilde Berthier
02.05.2017
Ils aiment le disco, l'électro, les années 1980 et le Space Age. Derrière le micro d'Agar Agar depuis un an, Clara et Armand forment le plus déluré des jeunes duos français. Alors on a parlé fourmis et futurologie sur la terrasse de la Villa Noailles.

Vous cuisinez avec de l’agar agar ?

Armand : Non, pas encore... L’agar agar, c’est un ingrédient qu’on a utilisé pour nourrir notre reine fourmi. L'expérience consiste à mettre la fourmi dans un tube à essai avec de l’eau, un petit coton, du sirop et de l’agar agar.

Votre rencontre, c'était ?

Clara : Aux Beaux-Arts, en cours de philosophie. On a décidé de faire de la musique ensemble sur un coup de tête.

Vous êtes autodidactes ?

Clara : Non, on a tous les deux fréquenté le conservatoire. Moi, j’ai fait sept ans de piano et six ans de guitare.

Armand : Et moi du violon, puis des percussions.

On dirait que vous débarquez tout droit des années 1980...

Armand : Je collectionne les synthé', j’adore ça. Avec Clara, on adhère aussi à la recherche futurologique. Le principe, c’est de restaurer des œuvres du futur dans le présent.

"Avec Clara, on adhère aussi à la recherche futurologique."

Comment êtes-vous arrivés ici ?

Armand : Les équipes de Radio Nova nous ont contactés. Ils s'occupent de la programmation musicale à Hyères.

Vous connaissiez déjà le Festival ?

Clara : J'ai grandi dans l'Art et c'est un événement que je connais de réputation depuis longtemps. Mais je n'y étais encore jamais allée.

Votre style est-il intutif ou étudié ?

Armand : J'ai l'impression que plus un artiste s'approprie des accessoires incongrus, plus il a du succès. On en joue, c'est vrai. Au départ, on porte des lunettes de chantier pour le fun, puis ça devient une marque de fabrique... C'est en se moquant qu'on se prend au jeu. On rentre malgré nous dans la mode.

Vos rituels avant de monter sur scène ?

Clara : Je suis très traqueuse. J'ai besoin de boire au moins un verre de vin pour décompresser. Je ne bois jamais d’alcool, sauf avant un live.

Armand : Au fond, c'est la même démarche que de prendre un verre en soirée avec des copains... Sauf qu'on est devant 300 personnes.

Et après la scène ?

Armand : Quand on joue à Paris, je rentre à Montreuil ranger tout le matériel.

Clara : Et puis on continue à faire la fête.

Vos prochains concerts ?

Clara : Une exclu pour le festival "We Love Green" en juin.

Armand : On compose aussi, notamment sur les folies futuristiques et sur le conglomérat scénique...

Agar Agar ~ Prettiest Virgin

Partager l’article

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous