Joaillerie

Harry Winston dévoile ses bagues de cocktail Haute Joaillerie

Harry Winston a dévoilé sa nouvelle collection de haute joaillerie à Londres. Des bagues de cocktail uniques pour lesquelles la légendaire maison new-yorkaise met en lumière des pierres aux couleurs intenses et acidulées.
Reading time 2 minutes

Longtemps la haute joaillerie a distingué deux sortes de pierres : les précieuses et les autres, qu’on appelait au choix pierres demi-précieuses ou pierres fines. Ce distinguo historique reposait avant tout sur la rareté des gemmes, mais aussi sur des critères plus ambigus, comme par exemple la dureté. En ce qui concerne la rareté, la Terre a tranché : on trouve par exemple plus difficilement un grenat mandarin aux teintes exceptionnelles qu’un saphir ou un rubis aux nuances ordinaires. Aussi les grandes maisons conjuguent-elles désormais, conformément aux goûts nouveaux d’une clientèle à la recherche de bijoux de caractère, des gemmes aux tonalités puissantes, selon des combinaisons souvent inédites.

Mondialement réputée pour ces diamants aux caratages inouïs, Harry Winston, contrairement aux idées reçues, a toujours fait de la couleur un terrain privilégié d’expression. Cette écriture chromatique s’est longtemps affirmée par le biais du diamant. Le coup d’éclat du joaillier à la récente vente aux enchères à Genève par Christie’s d’un diamant rose Fancy Vivid prouve d’ailleurs que cette prédilection est plus forte que jamais : la pierre de 18,96 carats, qui appartenait jusque-là à la famille Oppenheimer, s’est envolée au prix de 50 mil- lions de dollars, et la gemme a été rebaptisée “Winston Pink Legacy”. Cette nouvelle donne a convaincu la maison new-yorkaise de donner une seconde vie à une série de croquis d’archives datant des années  1950 et  1960, des bagues de cocktail rutilantes associant diverses tailles fantaisie. Le potentiel de ces dessins a permis aux créateurs de la maison de transposer la signature esthétique du joaillier dans la sphère de la gourmandise : le résultat est une fabuleuse collection aux couleurs sucrées – baptisée “Winston Candy” – qui unit sur ces bonbons précieux l’éclat des tourmalines, la douceur pastel du saphir, la finesse du grenat mandarin ou le chatoyant du spinelle. Vingt-neuf pièces uniques à croquer gorgées de délices.

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous