Joaillerie

Coup de cœur : la bague "Ritratto" de Pomellato

Fidèle à son goût pour les couleurs éclatantes et les volumes généreux, la maison qui a inventé le concept de “joaillerie prête-à-porter” distille son sens du style et de l’allure en conjuguant la sensualité de l’or et la magie hypnotique de la pierre dure.
Reading time 2 minutes

Origine

Pour comprendre l’essence de cette maison italienne, il faut se projeter dans le Milan de la fin des années 1960 : un vent de folie créative souffle sur la ville. De nouveaux codes émergent, reléguant les rituels de la haute joaillerie dans un passé définitivement aboli. C’est le contexte idéal choisi par Pino Rabolini, fondateur de Pomellato, pour mettre en lumière de nouvelles pierres de centre, gourmandes et colorées : les pierres fines.

Mythe

Née pour célébrer les cinquante ans de la maison milanaise, la collection “Ritratto” réinvente l’esprit anticonformiste de Pomellato en mettant à l’honneur un matériau inédit : les pierres dures. Leurs motifs naturels, leurs nervures inattendues, leur puissance tellurique composent un récit poétique qui fait de chaque bague un tableau forcément unique.

Savoir-faire

Le “portrait-cut”, une ancienne taille indienne de grande dimension jadis utilisée pour couvrir les portraits et les miniatures, offre aux quatre nouvelles pierres choisies cette année – la malachite, l’œil-de-tigre, le lapis-lazuli et le jaspe rouge – la surface idéale pour révéler leur personnalité distincte et leur attrait mystérieux. Un attrait exalté par une large griffe d’or pavée de pierres précieuses.

Photographie par Julien Roux 

Tags

bijoux
joaillerie
bague

Articles associés

Recommandé pour vous