Joaillerie

Joaillerie sur le net : qu’est ce que ça vaut ?

by Hervé Dewintre
14.01.2017
Une nouvelle génération de créatrices explore avec inventivité toutes les possibilités du net. Que valent ces bijoux complètement configurables, et voir même parfaitement personnalisables?

Par Hervé Dewintre

Soyons clair, rien ne remplacera jamais la merveilleuse expérience en boutique, avec ses cérémoniaux sophistiqués, chaleureux et personnalisés. D’autant plus (les nouveaux flagships ouverts récemment rue de la Paix le prouve) que les grands noms de la joaillerie d’exception se font plus que jamais un devoir de recevoir le client “comme à la maison”, et transforment volontiers l’acte d’achat en véritable processus créatif.

Ceci étant dit, ne boudons pas notre plaisir en niant l’évidence et constatons, sans la mésestimer, l’émergence d’une nouvelle génération de petites maisons de joaillerie qui explore avec enthousiasme les innombrables potentialités du web ; non seulement pour dévoiler leurs collections, mais aussi pour nous permettre de personnaliser – presque de concevoir- le bijou convoité.

geek.png

Première remarque, ces maisons qui ont choisi de se développer exclusivement sur internet disposent souvent d’un « rendez-vous » physique où le grand public est le bienvenu, avec ou sans rendez-vous. Nous sommes à Saint Germain des Près, rue de Seine où la vitrine aux couleurs espiègles de la maison Gemmyo interpelle le passant plus habitué aux galeries d’art. Durant notre visite, nombreux seront ceux d’ailleurs qui, timides ou interloquées, franchiront le seuil de ce « showroom » à deux niveaux pour en savoir plus. Un étage cosy permet de s’entretenir longuement avec une vendeuse, voir même avec l’une des fondatrices de la maison comme dans un salon de thé.

Comme toute future légende qui se respecte, Gemmyo est né d’une histoire d’amour entre les deux fondateurs Charif Debs et Pauline Laigneau. « Nous souhaitions trouver ensemble la bague de fiançailles parfaite, explique Pauline. Mais l’univers de la joaillerie traditionnelle nous est vite apparu intimidant, voir même froid. Ce fut le déclic qui nous persuadât de fonder une marque de joaillerie accessible partout et tout le temps. Une maison où l’achat de bijou serait un vrai moment de plaisir et non une épreuve difficile à passer». Fanny Boucher se joint au jeune couple comme directrice de la création et l’aventure commence.

Le site internet devra remplir une gageure essentielle : permettre de créer son bijou en mariant la pierre de ses envies au métal précieux de son choix, tout en visionnant le résultat en temps réel. Verdict ? Le pari est incontestablement réussi. La fluidité de la navigation est irréprochable, le design des pièces suffisamment vaste et renouvelé pour combler toutes les folies ; enfin, nec plus ultra, la proximité et le conseil sont assurés par un « chat » (nous l’avons testé, il fonctionne parfaitement) qui livre une réponse à toutes questions possibles et imaginables dans un délai ultra bref. Comptez trois semaines pour recevoir le bijou ainsi créé.

D’autres aventures confirment le succès planétaire de cette nouvelle ère digitalo-joaillère. En Italie, Spallanzani, sous la houlette de Gaia Lunard (qui incarne la quatrième génération de cette vénérable maison familiale) a concentré ses efforts sur la personnalisation de bijou en ligne, notamment autour de la ligne « only you » qui permet d’exprimer sa personnalité à partir de lettres et de pierres de son choix. Première remarque, ces maisons qui ont choisi de se développer exclusivement sur internet disposent souvent d’un « rendez-vous » physique où le grand public est le bienvenu, avec ou sans rendez-vous.

Nous sommes à Saint Germain des Près, rue de Seine où la vitrine aux couleurs espiègles de la maison Gemmyo interpelle le passant plus habitué aux galeries d’art. Durant notre visite, nombreux seront ceux d’ailleurs qui, timides ou interloquées, franchiront le seuil de ce « showroom » à deux niveaux pour en savoir plus. Un étage cosy permet de s’entretenir longuement avec une vendeuse, voir même avec l’une des fondatrices de la maison comme dans un salon de thé.

Toutes les maisons citées proposent de remarquables créations « configurables ». Peut-on parler pour autant de « sur-mesure » disponible sur internet? Deux maisons tranchent la question. Edendiam, tout d’abord, qui est née d’une obsession. Davidé Farhi, diamantaire à la bourse d’Anvers, voulait proposer une alternative aux bijouteries de luxe traditionnelles. « Nous n’avons pas de stock, pas d’intermédiaire, explique la jolie Jil Bilaudel qui assure la direction artistique aux cotés de son compagnon. Notre position de diamantaire nous permet d’acheter les pierres à la source ». Les créations sont faciles à porter et chaque pièce fait intervenir six corps de métiers différents. Mais la vraie singularité de la maison repose sur une rubrique discrète du site : une section sur-mesure qui permet en trois étapes (vous envoyez par mail le dessin de votre bijou) de réaliser un bijou véritablement unique. Pour notre deuxième exemple, nous nous dirigeons vers une destination rassurante et bien connue : la Place Vendôme. Jaubalet est une maison où on travaille essentiellement le sur-mesure. Une maison de haute joaillerie. « Sur la joaillerie, entre 4000 et 5000 euros, la clientèle ne trouvent pas de solutions lui permettant de concevoir une vraie pièce sur-mesure. Aussi avons nous décidé d’appliquer la fabrication de la haute joaillerie à la joaillerie » affirme le président Patrick Baruel. Comment ? « Lorsque le client envoie sa demande (par mail ou par chat directement sur le site) un fichier 3D, très facilement visualisable, lui est envoyé ». Mais ce n’est pas tout : pour appréhender le volume, une cire imprimée en 3 dimensions lui est également expédiée. La fabrication n’est lancée que lorsque toutes les validations sont effectuées. Du cousu main, sans avoir à se déplacer !

Notons enfin que les grandes maisons elles aussi étendent leur expertise sur le web. Tiffany & co, si apprécié pour ses solitaires en diamants, propose aux futures mariées de visualiser leur bague via leur smartphone grâce à l’application Engagement Ring Finder. Le résultat est bluffant. Véritable spécialiste du diamant, le joaillier De beers met quant à lui à la disposition de ses clients un procédé révolutionnaire, baptisé De Beers Iris: c’est une technologie exclusive qui permet de visualiser votre diamant sous toutes ses facettes; cela permet de comprendre tout d’abord, puis de vérifier, ce que doit être une bonne réflexion de la lumière dans un diamant de qualité, parfaitement taillé. Pédagogique et éclairant. 

Partager l’article

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous