Industry Trends

Le propriétaire de Lacoste met la main sur The Kooples

Sept ans après avoir acquis Lacoste, le groupe familial suisse Maus Frères s'offre The Kooples.
Reading time 3 minutes

Le groupe suisse Maus Frères est entré en négociation exclusive avec les actionnaires de The Kooples, Alexandre, Laurent et Raphaël Elicha. Fondée en 2008 par les trois frères, dont les parents sont eux-mêmes les fondateurs de Comptoir des Cotonniers, la griffe est détenue par la famille Elicha, actionnaire majoritaire, et le fonds LBO France qui en détient 20 %. Ce dernier est entré au capital de The Kooples en 2011 et cherchait à en sortir depuis plusieurs années. Le montant de l'opération n'est pas encore connu. Fondé en 1902 à Genève, Maus Frères est un groupe familial, dirigé par la quatrième génération. En plus du textile, il est présent dans la distribution. Son chiffre d'affaires est estimé à plus de 6 milliards de francs suisses.

The Kooples qui séduit une clientèle composée essentiellement de millennials et à 60 % féminine a tapé dans l’œil de Maus. La marque devrait être un bon complément à la clientèle à 70 % masculine de Lacoste, “composée déjà pour moitié de millennials”, précise Thierry Guibert, patron de Lacoste et PDG de Maus Frères International. Après des années de forte croissance, puis un exercice 2017 stable, The Kooples a atteint un chiffre d'affaires de 227,3 millions d'euros (+ 4,5 %) en 2018, pour un Ebitda de 18,4 millions (+ 13 %). La griffe française réalise 40 % de ses ventes à l'export et compte plus de 127 boutiques et 203 concessions en grands magasins. La volonté du groupe Maus est ainsi de former un groupe de luxe accessible, basé sur de fortes ambitions internationales. L'objectif est de créer “un géant mondial qui pèsera plus de 4 milliards d'euros de volume d'affaires, déclare le dirigeant, mêlant, à travers des marques fortes, sport, mode et streetwear.”

Le groupe suisse qui a le vent en poupe – en 2018, la croissance des ventes de Lacoste s'élève à 26 % – avec 3,1 milliards d'euros de volume d’affaires détient également Gant et Aigle. Chaque marque restera indépendante, mais des synergies immobilières et en ressources humaines seront dégagées. “Cette acquisition, réalisée dans un cadre amical à l'amiable, illustre notre direction stratégique: développer et acquérir des marques premium de luxe accessible”, confie Thierry Guibert. Cette page s'écrira toutefois sans l'actuel DG de The Kooples, Nicolas Dreyfus, ni Alexandre, Laurent et Raphaël Elicha, qui ne devraient pas rester au-delà de la période de transition.

 

Articles associés

Recommandé pour vous