International Watch Review

(Pour)... Une horlogerie responsable

L’horlogerie se mobilise, et c’est une bonne chose !
Reading time 6 minutes

Il aura fallu du temps, le temps de la stupéfaction, pour prendre la mesure de la réponse à donner. Mais c’est décidé, les grands groupes de luxe, les horlogers indépendants, et tous les acteurs de l’horlogerie commencent à se mobiliser pour venir en soutien à celles et ceux qui sont en première ligne.

Les groupes de luxe en tête

LVMH a dégainé le premier, dés le 16 mars en annonçant qu’il mobilisait ses sites de production dédiés aux parfums (Dior, Guerlain, et Givenchy) pour fabriquer du gel Hydroalcoolique. Dés la première semaine, c’est 12 tonnes de ce précieux gel qui ont été livrées à 39 établissements de l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris (AP - HP).

Le Groupe de Bernard Arnault a en outre mobilisé tout son réseau pour trouver et offrir 10 millions de masques chirurgicaux.

KERING a emboîté le pas à son éternel rival en proposant à son tour 10 millions de masques à destination des hôpitaux français, et en mobilisant les chaînes de sa marque GUCCI pour fabriquer blouses et masques en tissu pour l’Italie.

ARMANI a fait un don de deux millions d’Euro aux hôpitaux italiens et s’engage à produire des combinaisons de protection pour les personnels de ces mêmes hôpitaux.

RICHEMONT a mobilisé des employés volontaires en Italie pour fabriquer des masques, afin de les offrir aux autorités sanitaires.

CHANEL fait dans le concret et dans le symbolique. 50 000 masques chirurgicaux ont déjà été offerts aux autorités Françaises. 1,2 Millions d’Euro ont été donnés à l’AP-HP et au SAMU. 150 couturières sont mobilisées pour fabriquer des masques. Et… la marque symbole du luxe français vient d’annoncer qu’elle refusait toute mesure de chômage partiel, tout en maintenant les salaires de ses employés, afin de ne pas peser sur les comptes publics.

/

Et l’horlogerie… ?

Dans l’horlogerie, on en est encore qu’aux balbutiements de la mobilisation. Grégory Pons s’époumone à motiver l’industrie horlogère à se  reconvertir rapidement pour fabriquer des respirateurs, ou pour participer à « l’effort de guerre ». Mais pour le moment il semble prêcher dans le désert. Actuellement la majeure partie des manufactures suisses semble à l’arrêt, et leurs personnels confinés chez eux.

Cependant, la semaine dernière une petite marque, quasi-inconnue, annonçait la première action à mettre au crédit de l’horlogerie. Augarde Paris, la toute jeune marque française fondée par Samir Khemici annonçait une action « coup de poing ». Un tarif unique de 99€ est désormais proposé avec le code promo AUG-STAYHOME sur n’importe quelle configuration de montre vendue initialement de 149€ à 169€. Et ensuite, le bénéfice de la vente sera reversé à des actions en faveur des personnels hospitaliers et autres, mobilisés contre le COVID-19. « Donner uniquement une partie du produit de nos ventes en cette période de grand calme commercial n’aurait rimé à rien. C’est donc en les boostant avec cette remise exceptionnelle que nous motiverons nos clients à faire concrètement une bonne action. Et même si on en retire aucun bénéfice commercial, nous avons le sentiment d’agir pour une cause juste.» Nous explique Samir Khemici.

Puis ce fut au tour de Baltic, une autre jeune marque française, d’annoncer sa mobilisation. Par voie de communiqué, l’équipe qui entoure Etienne Malec, fondateur de la marque, annonçait reverser 10 % du montant des ventes à la recherche contre le COVID-19. Mieux que cela, ce communiqué exhorte ses destinataires à soutenir les actions qui naissent autour d’eaux en direction des personnels de santé. Qu’ils soient clients Baltic ou pas, la marque parisienne encourage à la solidarité.

Solidarité, c’est le thème repris par Passion Horlogère en début de semaine dernière. Ce jeune magazine web qui entretient une forte communauté de passionnés d’horlogerie avait déjà appelé à la mobilisation dés mardi 24 mars. Ceci, en créant une cagnotte Leetchi pour collecter des fonds à destinations à la fois des personnels de santé, mais aussi de tous les personnels mobilisés pour assurer le fonctionnement du pays. Ces fonds sont destinés à des actions concrètes comme le financement de matériels ou encore des aides matérielles. Des cartes essence ont déjà été commandées grâce aux dons des participants, et seront distribuées à des infirmières, aides-soignantes, pompiers, ambulanciers, caissières de supermarchés, ou autres boulangères…

La mobilisation semble prendre forme. On voit quelques belles initiatives. Les grands groupes ont réagit mais on attend toujours les initiatives marquées et marquantes signées de l’horlogerie. Nul doute qu’elles arriveront. Mais le temps presse. Quelle ironie pour un secteur qui donne à le lire si élégamment…

Articles associés

Recommandé pour vous