Hommes

Extraction à froid : que faut-il retenir des défilés hommes printemps-été 2020 ?

Après une trentaine de défilés en Italie et plus du double en France, sans oublier deux gros détours par Los Angeles et Shanghai, bilan à froid de ce qu’il faut en retenir, en 3 familles et 30 maisons. Nom de code de la saison : fraicheur de vivre. De la légèreté, de la bonne humeur, de l’amour et de l’humour. L’impérieux besoin d’oublier les vicissitudes du quotidien ainsi qu’une furieuse envie de passer à autre chose crèvent les podiums. Et l’on commence fort avec la famille #1 : les show-men !
Reading time 2 minutes

Famille #1 : Les Showmen

Quand le contenant compte autant que le contenu, parce que pour eux un show est une fête, et qu’ils peuvent se le permettre. 

Saint Laurent

Au soleil couchant de Malibu, sur la plage de Paradise Cove

Prada

A Shanghai, au Minsheng Art Wharf, un ancien silo (contenance 80.000 tonnes), réhabilité en centre d'art

Givenchy Men

Sur la terrasse des jardins de la Villa Palmieri, sur les hauteurs de Florence

Ermenegildo Zegna XXX

Dans une ancienne usine sidérurgique d’une friche de banlieue milanaise, en cours de réhabilitation

Fendi

Dans les jardins à l’anglaise de la Villa Reale, au coeur de Milan

Louis Vuitton

Place Dauphine, sur l’Ile de la Cité, entièrement réquisitionnée et monogramée pour l’occasion

Dior Men

Sur le parvis de l’Institut du Monde Arabe, imposante architecture éphémère signée Daniel Arsham

Balmain

Au Jardin des Plantes, transformé en Music Festival le soir de la Fête de la Musique

VETEMENTS

Au beau milieu du Mac Do des Champs-Elysées, version Maxi Best Of, totalement investi pour l'occasion 

Jacquemus

En Provence, au milieu des champs de lavande du plateau de Valensole

Articles associés

Recommandé pour vous