Hommes

Boyd Holbrook :"Mon plus grand rêve ? Juste être heureux"

by Netherlands
05.09.2017
La série Netflix à succès Narcos entame cette année sa troisième saison, avec l'acteur Boyd Holbrook dans le rôle de l'infatigable agent de la DEA Steve Murphy. L'Officiel a rencontré le représentant de la loi qui, parallèlement à ses activités cinématographiques, joue extrêmement bien du banjo. A bon entendeur.

Les chances que vous n'ayez jamais entendu parler de Boyd Holbrook lors de l'été 2015, même si l'acteur avait travaillé à l'époque avec les plus grands réalisateurs comme Gus van Sant, Steven Soderbergh et David Fincher, sont minces. Cependant, il est devenu grâce à l'excellente série produtie par Netflix, Narcos, une tête d'affiche de la A-List. Pas mal pour un enfant de la région des Appalaches, né au Kentucky, qui passais ses soirées à écrire de la poésie, peindre des tableaux et jouer du banjo.

Parlez-nous de votre enfance.

J'ai grandi dans l'est du Kentucky, dans les Appalaches. Une région montagneuse où l'agriculture n'est presque pas possible et où la majorité des personnes travaillent dans les mines. Je viens d'une famille de classe ouvrière avec deux parents merveilleux, et ai passé une grande partie de mon enfance avec mes grands-parents.

Qui étiez-vous, adolescent ?
Je suis passé par toutes les étapes de la puberté. Donc, j'étais longtemps un gamin typiquement arrogant qui était seulement obnubilé par le basket-ball. La dernière année de lycée m'a changé, et j'ai trouvé la culture Jock moins intéressante. A partir de là, je me suis intéressé à d'autres choses, comme l'acting, la musique, l'écriture et la sculpture.

Avez-vous été un bon élève?
Un étudiant abonné aux B. Médiocre. J'ai adoré la chimie, la géométrie et l'architecture.

Aviez-vous un plan au début de votre carrière?
Oui, j'avais 28 ans lorsque j'ai terminé mes trois ans de cours à l'école de théâtre. A partir de ce moment-là, je me suis donné deux ans pour faire quelque chose, et si cela échouait, je devais faire autre chose. 

Votre préparation pour une audition ?
Faire une audition est très différent de jouer l'acte en lui-même. Les pièces où cela se déroule sont souvent décorées de manière assez froide, vous ne savez pas comment cela va se dérouler. Tout est fait pour vous déstabiliser. L'astuce est de se concentrer sur son jeu, et sur rien d'autre. 
 

Avez-vous encore des amis malgré le succès ?
Eh bien, je vais vous dire. Au moment même où je vous parle, je regarde par la fenêtre et je vois mes deux meilleurs amis - je les connais depuis dix ans - en sortant d'une réunion pour l'entreprise de meubles d'un d'entre eux. Mon père est ici, avec ma petite amie, pour peindre les murs. J'aime avoir ma famille près de moi. Et quand viennent mes amis, le mot d'ordre est : personne d'autre ne rentre, personne ne sort.

Etes-vous toujours un gars ordinaire, malgré les codes d'Hollywood ?
Oui, c'est assez amusant d'ailleurs. Vous travaillez très dur sur un projet, et s'il aboutit, vous mettez votre smoking pour le présenter. Et l'affaire est dans le sac. 

Comment décririez-vous votre style ?
« Ghost Punk!" 

C'est à dire?
Et bien ambiance les Funérailles d'Attitude Punk, pas comme les Sex Pistols, avec des piercings et des autre, mais au début du punk. Et toujours avec une touche de couleur, j'aime la couleur.

Votre icône de style?
Jack White est cool! Il est aussi le meilleur musicien de notre génération.

L'avez-vous déjà rencontré?
Je suis allé à quelques concerts et l'ai déjà salué, mais je doute qu'il se rappelle de moi.

Vous faites aussi de la musique ?
Oui, mais rien de bien sérieux, je suis dans un groupe appelé Les Haut-Parleurs. Nous faisons du punk fantôme. (Rire).

Quel est votre plus grand rêve?
Oh mon Dieu ... Juste être heureux.


La troisième saison de "Narcos" sera disponible à partir du 1 septembre sur Netflix.

Photographie: Damon Baker
Stylisme : Mark Holmes

Traduction : Félix Besson

Partager l’article

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous