Food

Quels sont les 5 meilleurs restos israéliens de Paris ?

Vibrante, créative, agitée, la scène food de Tel-Aviv, métissage d’influences orientales et ashkénazes, s’installe pour de bon à Paris, portée par une vague de jeunes chefs au talent brut. On vous livre nos 5 spots préférés.
Reading time 5 minutes

Balagan

L’endroit : Ouvert avec un fracas justifié par les garçons de l’Experimental Group l’été dernier, ce nouveau QG du quartier Saint-Honoré en attire toute la jolie faune. Cuisine ouverte qui s’agite midi et soir, déco néo orientaliste signée Dorothée Meilichzon et armada de serveurs bien sapés dont le it-boy parisien Tomer, Balagan, « bordel » en hébreu, porter parfaitement son nom. 

L’assiette : Signée par la superstar de Tel-Aviv Assaf Granit, connu pour ses émissions de télé réalité et ses deux restos londoniens. Salade Fattoush libanaise, pain Kubaneh yemenite, raviolis Shish Barak ou encore glace au Tahini, crème de sésame orientale, tous les plats ultra généreux sont à partager pour toute la tablée.

On aime aussi : Le bar à cocktail intimiste caché derrière le rideau rouge. 
 

9 Rue d'Alger, 75001 Paris
www.balagan-paris.com

Salatim

L’endroit : Une nouvelle et mignonne cantine du Sentier, avec ses tables de bistrot, ses banquettes, ses tableaux pop aux murs, ses quelques places au comptoir et son service dépareillé. Derrière l’affaire, on trouve Yariv Berreby, ancien du Kitchen Galerie Bis et du BAT. Le voilà installé chez lui rue des Jeûneurs, attirant tout le quartier avec sa devanture jaune vif. 

L’assiette : Des salades composées ultra fraiches comme là bas, à marier selon l’humeur avec des keftas du jour, du rosbif, des schnitzels et une bonne cuillère de houmous. 

On aime aussi : La chatchouka du brunch aux poivrons grillés. Végétarienne, rassasiante et anti-gueule de bois. 
 

15 Rue des Jeuneurs, 75002 Paris
facebook

 

Miznon

L’endroit : Ouverte en 2013 à l’angle entre la rue des Ecouffes et celle des Rosiers, l’adresse de David Moyal signe le retour en grâce de la cuisine israélienne dans la capitale. Car derrière cette devanture brute se cache un repaire ultra contemporain, avec menu du jour affiché au tableau, mobilier industriel et légumes frais en guise de déco.

L’assiette : Des pitas, surtout, charnues et garnies. Kebab d’agneau, merlu, steak & egg, ou végétariennes aux légumes grillés. A commander avec une tête de chou fleur rôtie, best seller de la maison. 

On aime aussi : Le bœuf bourguignon. Aucun rapport, certes, mais fabuleux. 
 

22 Rue des Ecouffes, 75004 Paris
facebook

Tavline

 

L’endroit : Dans la pure veine de la nouvelle scène food qui rythme Tel Aviv. Murs à vif, carrelage brut, chaises Prouvé,  poutres blanches et vue sur la cuisine. Les petites assiettes dans des céramiques artisanales se succèdent et se partagent sur les tables en bois, dans une ambiance agitée et ultra chaleureuse. 

L’assiette : Calibrée, locale, bien assemblée. Betteraves rôties et labné maison, bruschetta bœuf-sumac, pastilla de poulet noix et grenades ou encore un redoutable moelleux aux chocolat et cardamone. 

On aime aussi : Les limonades et infusions maison. 


25 Rue du Roi de Sicile, 75004 Paris
www.tavline.fr

Ima

L’endroit : Une planque contemporaine sur le canal Saint-Martin, ouverte de 10h à 17, où venir s’attabler pour partager des plats comme chez maman (la signification, en hébreu, du mot Ima). Derrière l’affaire, un trio habitué des hot spots, formé par Joe Eliott, du Cream,  Mikael Attar et Jeremy Attuil, co fondateur du Sunken Chip. 

L’assiette : Végétarienne seulement. Des pâtisseries et un brunch au petit dej, puis un enchaînement de salades panorientales et de keftas aux super graines signées par la cheffe Victoria Werlé. 

On aime aussi : Le cookie tahini-chocolat, à prendre à emporter, comme ça en passant. 
 

9 Quai de Valmy, 75010 Paris
www.ima.paris

Articles associés

Recommandé pour vous