Femmes

Dans l'appartement de Leslie Cohen Amon

La créatrice de maillots de bain Leslie Cohen Amon s’est découvert une passion pour la décoration. La preuve par son nouvel appartement de Saint-Germain-des-Prés qu’elle vient mettre en scène avec un étonnant mélange d’objets rapportés de ses voyages et de coups de cœur vintage.
Reading time 5 minutes
Photographie Sergio Corvacho

L’Officiel : Vous partagez votre temps entre votre marque de maillots de bain et votre travail de consultante mode. Les gérez-vous de la même façon ?
Leslie Cohen Amon : Les deux sont très différents. Pour mes maillots de bain, je suis en mode start-up. Je m’occupe de tout, du sourcing des tissus jusqu’au développement en passant par la production et le suivi. Dans mon job de consulting, je me concentre uniquement sur le style, la structure étant déjà bien en place. Il y a beaucoup moins de problèmes, ça permet de se lâcher au niveau créatif.

Quels sont vos coups de cœur créateurs et jeunes créateurs ?
J’avoue que je commande beaucoup sur internet en ce moment. J’aime Nanushka, cette marque écoresponsable qui fait de superbes pantalons en cuir vegan. J’adore aussi Each x Other pour leurs blazers oversized, et les manteaux en cuir foxy seventies de Saks Potts.

Quelle est votre pièce mode de la saison ?
Une paire de chaussures dorées Bottega Veneta que je ne quitte pas.

Vous avez récemment déménagé dans ce nouvel appartement au cœur de Saint-Germain-des-Prés, pouvez-vous nous en parler ?
J’adore Saint-Germain, Le Flore qui n’est pas loin et le marché bio du boulevard Raspail le dimanche. Ce quartier a beaucoup de romantisme.

À qui en avez-vous confié la décoration intérieure ?
J’ai tout fait moi-même. Cela m’a pris un an. Et ce n’est toujours pas terminé ! J’aimerais bien tout changer encore une fois... Je suis quelqu’un d’assez insatisfait par nature. J’aime chiner, passer des heures sur internet à éplucher les catalogues et aller aux puces. Donc maintenant que c’est terminé, j’aimerais bien recommencer.

Qui sont vos mentors en terme de décoration ?
J’ai une obsession pour Renzo Mongiardino et Madeleine Castaing. J’aime le goût de Coco Chanel, son appartement de la rue Cambon que j’ai eu l’honneur de visiter, petit mais si parisien. J’étais aussi amoureuse de l’appartement de Monsieur Saint-Laurent, rue de Babylone, décoré par Jacques Grange. Si je devais confier la décoration à quelqu’un, je m’adresserais à François Catroux, au Studio Peregalli ou pourquoi pas à Dimore Studio.

/

Votre appartement reflète-t-il votre vie de globe-trotteuse ?
Chaque fois que je visite un pays, j’essaie d’en rapporter un objet, ce qui rend cet appartement assez éclectique. Il y a beaucoup d’inspirations mauresques, en raison de mes voyages au Maroc, que l’on retrouve dans le mobilier et le tapis touareg, mais on y croise aussi des gravures d’oiseaux indiens, des coussins rebrodés de Positano, des coussins vénitiens en velours, des lampes Fortuny, des œuvres d’art contemporain réalisées par de jeunes artistes de Los Angeles, des céramiques allemandes... Toutes les cultures se côtoient dans mon appartement.

Quelle est la touche Leslie Cohen Amon dans cette décoration ?
Un style caméléon dans lequel se mélangent différentes cultures mais tout en conservant cet esprit très parisien. J’apprécie le laiton, le bronze, les matières nobles comme le palissandre, le velours et le tweed. J’aime que mon salon soit dans les tons beige, blanc cassé, crème, noir, doré... des couleurs très Coco Chanel. J’aime aussi l’idée d’avoir des pièces très différentes en terme d’ambiance.

Quel est votre objet préféré dans ce nouvel appartement ?
Difficile de choisir... peut-être ma chaise Bugatti ?

Quel est votre rêve ultime de collectionneuse d’art ?
Un triptyque de Francis Bacon.

Quels sont vos lieux de prédilection pour chiner ?
Drouot, les puces de Saint-Ouen et d’Amiens.

Avec si bel appartement, cela doit être un plaisir de recevoir. Au dîner de vos rêves, de qui seriez-vous entourée ?
Yves Saint-Laurent, Simone Veil, Voltaire, Luciano Pavarotti... et Pablo Escobar !

Quand vous ne recevez pas, où dînez-vous ?
Au Voltaire, chez Anahi, au Petit Lutetia, au Bon Saint-Pourçain, au Cibus, chez Yen ou Takara.

Où partirez-vous pour cette fin d’année ?
Au Mexique, au Cuixmala, cet hôtel extraordinaire en plein milieu d’une réserve naturelle à côté de Carayes.

Son Instagram
@lesliecohenamon

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous