Mélanie Thierry : "Mon mari m'inspire" - L'Officiel
Femmes

Mélanie Thierry : "Mon mari m'inspire"

Balibaris a toujours été influencé par le monde du cinéma. Ce n'est donc pas par hasard si la marque a invité Mélanie Thierry à jouer les créatrices de mode, le temps d'une collection "Mon homme en Balibaris", inspirée de l'univers de son mari, l'écrivain et chanteur Raphaël.
Reading time 2 minutes

En quoi votre compagnon Raphael vous a t-il inspiré pour élaborer la collection ? 

Mon mari de chanteur a ce magnétisme qui me plait tant. Mon mari d'écrivain a cette pensée qui m'émeut sans cesse. Et puis une certaine allure. Il me serait difficile de ne pas être inspirée lorsque je pense à lui. 

Comment avez-vous vécu cette première expérience en tant que créatrice de mode ?

C'était une grande première, un rôle absolument déroutant et très amusant. J'ai rencontré des personnes fabuleuses, pleines de délicatesse et d'attention. Je raffole de ces expériences aussi enrichissantes, car j'ai la curiosité de comprendre comment les choses se dessinent derrière les paravents. De tenter des choses qui me semblaient personnelles, tout en restant dans l'ADN de la marque, et le faire en toute humilité. 

Qu’est ce que cette collaboration a pu vous apporter ? 

Déjà, je ne suis pas mécontente que la collection lui plaise et que ma meilleure amie la porte avec tout autant d'allure. C'est réjouissant de les voir porter, de les voir vivre. Et puis ma grand mère de 87 ans a participé à cette aventure : on retrouve son écriture tremblante et appliquée sur l'étiquette. 

Un proverbe pour qualifier Balibaris ? 

La musique donne une âme à nos cœurs et des ailes à la pensée (Platon). 

L’endroit et l’heure idéals pour porter votre collection ?

Se perdre dans un paris de nuit, de fête, une traversée en Orient Express, une promenade vers un phare breton, ou l'immensité d'une forêt canadienne. 

Une oeuvre qui la reflète, de près ou de loin ? 

Tendre est la nuit de Francis Scott Fitzgerald. Et puis Retourner à la mer, de Raphael Haroche. Forcément. 

Articles associés

Recommandé pour vous