Fashion Week

Stéphane Rolland haute couture 2019/20, un parfum d'extrême-orient

Stéphane Rolland nous propose sa vision de l'Empire du Milieu pour la saison automne/hiver 2019-2020. Mais pas que...
Reading time 2 minutes

Présentée à Paris, le 2 juillet 2019, la collection haute couture de Stéphane Rolland est un mélange subtil et parfait d'influences occidentales et chinoises. L'histoire raconte que l'idée de cette collection est née lors d'un voyage en Chine, en pleine visite de la cité interdite. C'est cette notion d'interdit et la richesse de l'histoire de l'empire chinois qui posera les fondations de cette collection haute couture et de l'Impératrice imaginaire de Stéphane Rolland. 

La collection
Satins précieux, larges volumes et robes esprit Kimono, la collection est construite sur plusieurs mouvements, présentant dans un premier temps, des robes d'un rouge profond, symbolisant la vitalité dans la culture chinoise. Cette amorce viendra donner toute l'énergie à la collection, s'en suivra des modèles géométriques, aux découpes astucieuses, reprenant les inspirations récurrentes du couturier : des volumes architecturaux inspirés des constructions de Kapoor ou Zaha Hadid.

Le détail
On remarque la minutieuse broderie des bustiers, tantôt recouverts de perles tantôt recouverts de sequins. Plus largement, il semblerait que l'obsession de la saison pour le couturier soit les perles de culture, disséminées ici et là sur une large sélection de robes. Les broches géantes, posées sur une épaule ou portées en bracelet ou en bague, sont incrustées de cristal ou de pierre de jade et illustrent les chrysanthèmes peints en fresques dans la chambre de l'Impératrice. 

/

Articles associés

Recommandé pour vous