Voyage

Parenthèse rétro : l'Epi 1959

Niché dans le golfe de Saint-Tropez, L’Epi 1959 est bien plus qu’un hôtel : c’est une véritable destination. Sa vision d’un luxe différent et son subtil retour à l’âge d’or de Saint-Tropez séduisent les voyageurs qui désirent fuir la faune tropézienne estivale.
Reading time 3 minutes

Imaginez... Franchir le charmant portail en bois d’une résidence iconique des sixties et être bercé par le doux chant des cigales. Pénétrer les lieux, les narines envahies d’une douce odeur de lavande, tandis qu’un époustouflant paysage provençal entre oliviers, colzas et cyprès s’offre à perte de vue. Cette image ne semble-t-elle pas idyllique ? Il ne s’agit pas là d’un rêve, mais bien d’une réalité, celle de L’Epi 1959. 

Rénové l’an dernier par la décoratrice et designer Monica Damonte, qui a donné un second souffle à cette adresse mythique, l’hôtel intimiste promet en effet un séjour paisible dans un décor d’exception. Avec ses nombreux services premium, il n’est pas étonnant qu’il ait été le repère favori des célébrités lors de leur escale à Saint-Tropez. Autrefois fréquentée par Audrey Hepburn, Juliette Gréco, ou encore Sacha Distel, ses dix cabanons de luxe baignent encore aujourd’hui dans leur jus sixties, étant toutefois subtilement rehaussés de quelques touches contemporaines. 

Avec son esprit résolument vintage, son mobilier en rotin et son papier peint fleuri rétro, ce petit bijou s’éloigne des gros resorts habituellement de mise sur la côte. Ici, on cultive l’art de vivre sudiste, savourant l’instant des matinées tranquilles et profitant des nuits festives. Un véritable coin de paradis pour apprécier l’été entre parties de tennis et de pétanque, brasses dans la piscine, bronzette au soleil, déjeuners gastronomiques, ou balades face à la Méditerranée.

Cette année, l’établissement a développé un univers gastronomique inédit et unique pour son soixantième anniversaire. À l’ombre des parasols, dans un écrin de verdure ou les pieds dans le sable, deux propositions de goût ont spécialement été pensées, pour une expérience culinaire authentique. Côté plage, le restaurant Sordello met à l’honneur une cuisine familiale reconnue dans l'art culinaire de la mer : salade de langoustes, poisson cru au citron vert, bouillabaisse, poissons « selon la pêche du jour », rougets ou autres chapons façon grand-mère. Côté jardin, le Suna par Chotto Matte se réapproprie les saveurs de la cuisine Nikkei, une évolution de la cuisine japonaise et péruvienne, en mettant l’accent sur les sushis, sashimis et fruits de mer.

 

1128 Route de l'Épi, 83350 Ramatuelle

/

Articles associés

Recommandé pour vous