Shopping

Comment le sac à main est devenu une oeuvre d'art

On connaissait les liens qui unissaient Calvin Klein et la Fondation Andy Warhol For Visual Art. Cet été, c'est sur une série d'accessoires tout cuir que le duo applique sa patte graphique, sous le haut patronage de monsieur Raf Simons.
Reading time 1 minutes

Porter l'art à bout de bras, sans être Peggy Guggenheim en plein déménagement, des pièces de maître plein les mains, c'est chose possible. Démocratisant l'oeuvre d'Andy Wahrol en collaboration avec sa fondation éponyme, Calvin Klein 205W39NYC lance une série de trois sacs printés de chefs d'oeuvres du maestro pop américain, revus sous tous les prismes possibles : il orne, depuis un foulard, un bucket bag rose, sublime le haut d'un shopper en impression rouge contrastante, et pimpe le tote-bag immaculé d'une iconographie représentant les fameuses santiags de la série Cowboy Boots, 1978. Aussi pertinent que percutant, mixer l'art à la tendance relève de l'exercice difficile mais très efficace lorsqu'il est manié par une pointure du domaine. Et, sans conteste, Raf Simons est le pape en la matière. 

 

Disponibles sur www.calvinklein.fr

/

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous