PHILANTHROPIE

Federico Marchetti : "La durabilité est cruciale pour le groupe Yoox Net-a-porter"

Lancé à l’occasion du Earth Day en 2009, Yooxygen est le site éthiquement et écologiquement responsable de la plateforme digitale de luxe Yoox. Rencontre avec Federico Marchetti, président et PDG du groupe Yoox Net-a-porter.
Reading time 10 minutes

La vocation de Yooxygen est double : soutenir les designers pour mettre en œuvre des processus de création et de production responsables et proposer aux clients un large choix. Vos enjeux ont-ils évolué depuis ?

Federico Marchetti : L’un des plus grands défis des débuts était la faiblesse de l’offre. Trouver des marques de mode durable était très difficile et travailler avec elles compliqué (maîtrise du savoir- faire mais longs délais de livraison). Il a fallu trouver des marques visionnaires pour changer le point de vue sur la mode responsable et pour corriger l’idée fausse que le design, le style et le luxe n’étaient pas compatibles avec des vêtements de mode durable. Nous avons récemment constaté un tournant dans la prise de conscience des problèmes de durabilité dans l’industrie du luxe. Les entreprises sont censées agir de manière responsable. Elles ne doivent pas simplement redonner, mais être proactives pour rendre le monde meilleur. 

Vous collaborez avec des noms influents de la mode et du cinéma, telles Amber Valletta pour le lancement de sa marque éthique Master & Muse ou l’actrice Rosario Dawson et son label militant Studio One Eighty Nine. Avez-vous d’autres projets à venir? 

Notre objectif 2019 était de soutenir une nouvelle génération de talents. Nous avons lancé des collaborations à l’occasion de la fashion week de Milan en février dernier avec The Next Green Talents. Une fashion week dédiée aux jeunes créateurs qui placent les pratiques durables et responsables au cœur de leurs processus de création et de production. Et pour célébrer le Earth Day et l’anniversaire de Yooxygen, nous avons lancé Wrad x Yoox, notre deuxième collaboration avec la nouvelle marque de mode durable Wrad. À cette occasion, nous avons imaginé un sweat-shirt unisexe exclusif utilisant une technologie de pointe avec une teinture minérale appelée g_pwdr® qui réduit l’utilisation de l’eau à hauteur de 90 %. En mai, nous avons lancé Amendment x Yoox, la première capsule de Marissa Petteruti, lauréate en 2018 du deuxième prix Yooxygen en collaboration avec la Parsons School of Design.

Depuis 2017, vous avez établi un partenariat avec l’école Parsons School of Design de New York visant à promouvoir les pratiques liées à la mode responsable. En quoi consiste ce partenariat ?

Il y a quelques années, nous avons décidé de faire un pas de plus dans notre cheminement vers un avenir plus durable, en établissant un partenariat à long terme avec la Parsons School of Design. Notre partenariat combine notre engagement en faveur de l’éducation et notre volonté d’encourager des choix durables en matière de mode. En fait, nous sommes persuadés depuis longtemps que les nouveaux talents mèneront un programme de mode plus durable et nous estimons qu’il est de notre responsabilité de les aider : la principale étape est le prix Yooxygen, remis chaque année à un étudiant diplômé du BFA Fashion Design de la Parsons School of Design. Le prix consiste en un stage de six mois au siège de Yoox à Milan et à la création d’une collection durable portant la signature du diplômé. En tant que groupe, nous considérons l’éducation comme l’un de nos principaux piliers. C’est pourquoi nous investissons dans le développement des talents dans notre secteur mais aussi dans l’éducation des jeunes. Nous continuerons d’investir dans l’éducation numérique, en développant les compétences nécessaires à une économie numérique prospère, en créant un réservoir de talents vaste et diversifié à partir duquel notre industrie et des communautés plus larges prospéreront. En 2018, 3 400 étudiants ont participé aux activités d’éducation numérique organisées par le groupe en partenariat avec la Fondazione Golinelli en Italie et l’Imperial College de Londres. Je suis vraiment convaincu que la technologie sera le plus grand allié du développement durable à l’avenir... et je pense aussi que le prochain Coco Chanel sera un codeur !

Vous venez de lancer sur votre site la collection capsule Amendment x Yoox de Marissa Petteruti, quelles sont les raisons de son succès ?

Marissa fait simplement ressortir l’extraordinaire dans l’ordinaire. L’année dernière, elle a remporté le prix Yooxygen grâce à ce que nous avons identi é comme une approche nouvelle, holistique et innovante d’une mode responsable. Quand elle a rejoint nos bureaux de Milan dans le cadre de ce prix pour travailler sur sa première capsule, nous lui avons demandé de déve- lopper son travail précédent, en offrant le précieux soutien de notre équipe interne pour l’aider à élargir ses connaissances sur la conception durable et transformer ses idées en une collection. Le résultat est Amendment x Yoox, une collection capsule unisexe, composée de 11 pièces, entièrement fabriquée avec des tissus biologiques et qui explore le concept de vêtement uniforme et sa capacité à unir les gens tout en réduisant la consommation excessive. Marissa a montré sa grande passion pour la conception et la production durables et je suis convaincue qu’avec elle, comme avec Ji Won Choi l’année précédente, nous avons découvert une autre nouvelle étoile montante durable.

En quoi la collection Amendment x Yoox est-elle durable ?

Avec cette collection, Marissa s’est attachée à améliorer la beauté des agrafes de tous les jours et à étendre leur fonctionnalité. La collection comprend des articles transformables : grâce à l’utilisation de fermetures à glissière, un jean peut être transformé en une veste, tandis qu’un sweat-shirt peut se réinventer sous la forme d’un pantalon de survêtement, favorisant ainsi une garde-robe plus fonctionnelle. En ce qui concerne les matériaux, tous les vêtements sont entièrement fabriqués avec des tissus biologiques, à partir de coton biologique certifié 100 %. Le denim a lui aussi subi un nombre limité de méthodes de lavage et un nouveau traitement au laser pour son aspect vieilli au lieu de méthodes chimiques nocives pour la santé et l’environnement.

De quelle façon doivent progresser les marques de luxe dans le domaine de la mode durable ?

Il incombe aux entreprises de proposer des produits et des services de qualité ayant des impacts sociaux et environnementaux positifs. Dans l’industrie de la mode, l’objectif devrait être la trans- parence, en particulier dans la chaîne d’approvisionnement. Mais aussi l’expérimentation et la mise en œuvre au sein de collections de tissus à impact réduit ou positif. Nous devons réduire notre impact environnemental en diminuant les émissions et la production de déchets, en adoptant les énergies renouvelables, mais également en protégeant les espèces menacées d’extinction, ce pour quoi nous avons été pionniers en tant que détaillants en adoptant la fausse fourrure avec Free Fur.


Le consommateur est-il enfin prêt à consommer de façon durable ?

Absolument ! Tout ce que nous faisons est pour nos clients. Au cours de ces dix années, nous avons constaté une prise de conscience croissante chez nos clients, avec l’impact de leurs choix sur l’environnement. La consommation durable représente aujourd’hui un segment plus important et se développe rapidement.

Quelle est votre stratégie dans ce domaine ?

En tant que première plateforme digitale de mode luxe avec près d’un milliard de visites sur nos sites et applications l’année dernière, nous avons la lourde responsabilité de créer un avenir plus durable. Nous devons travailler en tant que catalyseur, partager des connaissances, innover, prêcher par l’exemple, pour traduire cette vision en réalité. Nous attendons avec impatience un avenir dans lequel le durable sera la nouvelle norme de la mode, dans lequel les concepteurs établis et émergents aborderont leur processus de conception principalement dans une perspective verte.

Pouvez-vous nous parler de vos autres engagements ?

La durabilité est cruciale pour le groupe Yoox Net-a-porter. Avec nos collaborateurs, nous sommes engagés dans une gestion responsable des impacts environnementaux : nos installations italiennes utilisent désormais 100 % d’énergie renouvelable. Depuis un certain temps déjà, nous sommes pleinement engagés dans la réduction des plastiques dans l’ensemble du groupe avec 99 % des plastiques utilisés dans les entrepôts et les opérations qui sont recyclés. Toutes nos Eco-box sont déjà sans plastique et entièrement recyclables, avec l’utilisation de carton certifié FSC. Les sacs de protection des vêtements et les sacs à poussière pour chaussures sont recyclables et/ou biodégradables. L’inclusion et l’autonomisation des femmes sont également importantes. Nous avons toujours cru en une culture inclusive et à l’égalité des sexes. Les deux tiers de nos 5000 employés sont des femmes, soit presque deux fois plus que dans les autres entreprises de ce type connues mondialement et plus de 50 % de nos dirigeants sont des femmes. Enfin, Net-a-porter vient de lancer son espace entièrement dédié à la mode durable, et je suis confiant pour que cela se transforme en un succès !

 

Articles associés

Recommandé pour vous