Industry Trends

WHITE Milano revient avec une nouvelle direction créative

WHITE Milano entame un important parcours de renouvellement qui démarre dès maintenant.
Reading time 3 minutes

Parmi les nouveaux piliers de cette stratégie, on retrouve tout d'abord une sélection internationale de plus en plus proche des cultures des différents territoires italiens et étrangers, mais la durabilité comme levier pour déclencher un véritable changement, qui va de la chaîne d’approvisionnement textile au consommateur final. On notera également l’attention toujours plus grande pour le monde des accessoires et la recherche de collections de plus en plus expérimentales, gender-fluid et éloignées des logiques de distribution classiques et traditionelles.

Lors de cette édition, le Basement - section historique de WHITE - est entièrement renouvelé grâce à la présence d’une nouvelle génération de créateurs dont Vitelli, magasin de tricots made in Italy inspiré du clubbing italien et de la musique en général, les baskets de Banu, et des collaborations avec des showrooms comme NOB Showroom et ses collections plus expérimentales comme Dhruv Kapoor qui, dépassant des genres et des générations, donne vie à une nouvelle idéologie basée sur l’innovation, la liberté et l’autonomisation, Sonia Olla inspirée du flamenco et de la culture espagnole, Baebclub, V-Design et Duren, Rue Agthonis.

Toujours au Basement, on trouve le créateur Palomo Spain, une marque expérimentale gender-fluid née en 2015, qui mélange l’esprit espagnol de son fondateur, Alejandro Gómez Palomo, avec le style métropolitain et sophistiqué de Londres, où il a étudié au London College of Fashion. Sa collection a immédiatement suscité l’intérêt de la presse internationale, de célébrités telles que Beyoncé, jusqu’aux concept-store comme Opening Ceremony, qui a acheté en premier sa collection pour les boutiques de New York et Los Angeles. En 2018, Palomo a été le premier créateur espagnol invité par la Fédération de la Haute Couture et de la Mode à présenter sa collection à Paris. La marque débarque au salon grâce à sa collaboration avec DAAD DANTONE, et cotoie d'autres comme Occhii, KQK qui mixent la couture avec le streetwear, mais aussi Misora Nakamori et Vava Eyewear.

Place également au Special project, avec la marque SALAR Milano, fondée par Francesca Monaco et Salar Bicheranloo, qui choisissent WHITE Milano pour développer leur nouvelle stratégie commerciale et pour fêter 10 ans d’activité, ce qui leur a permis d’obtenir, saison après saison, des résultats de plus en plus positifs en termes de reconnaissance sur le marché international. Salar y présente sa collection 2021, confirmant le message lancé l’année dernière : la recherche d’une nouvelle image toujours plus contemporaine et avant-gardiste, tout en gardant constamment son ADN et ses modèles iconiques, comme les mini sacs, de vrais objets de désir comme des petits bijoux à emporter.

 

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous