Industry Trends

Le digital booste la croissance du groupe Richemont

Le groupe suisse, numéro deux mondial du luxe derrière LVMH et devant Estée Lauder, a dévoilé vendredi ses chiffres pour le troisième trimestre 2018.
Reading time 1 minutes

Richemont a eu bon nez. Huit mois après avoir acquis 94,99% des parts du portail de distribution en ligne Yoox-Net à Porter, et fort du rachat de Watchfinder.co.uk, le mastodonte du luxe aligne des ventes en hausse de 25% selon les résultats rendus publics ce vendredi 11 janvier. Une croissance que justifie l'ouverture à un secteur nouveau - le digital -, pour un groupe jusque là rôdé aux grosses écuries de la joaillerie, de l'horlogerie et de la mode, dont les maisons Cartier, Piaget, Jaeger-Lecoultre ou Chloé. Derrière ce pic des ventes, estimé à 3,9 milliards d'euros, le chiffre d'affaires global affiche quant à lui un léger repli, passant de 8% à 6% de croissance en l'espace d'un trimestre. Si Richemont déclarait récemment avoir fait les frais du climat tendu en France voir en Europe, il se console avec des chiffres plutôt reluisants en Chine. La suite en 2019.

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous