Hommes

Découvrez l'histoire de Thom Browne et de son seersucker

Le designer américain inaugure la saison du seersucker en racontant ses souvenirs d'enfance.
Reading time 3 minutes

Thom Browne renouvelle une nouvelle fois son uniforme dans un style preppy parfait. En parfait contraste avec l'ADN de la marque, le créateur américain fait ses débuts pour la saison printemps-été 2020 avec le seersucker. Bien que le tissu ait ses racines originaires de l'Inde, il a été interprété par la population américaine pour fabriquer les uniformes de vêtements de travail des ouvriers de la Nouvelle-Orléans. Ce n'est que plus tard qu'il a été adopté par la classe supérieure également, entrant rapidement dans la garde-robe masculine des messieurs américains. Le tissu en coton léger est la marque de fabrique de Thom Browne , qui a su y combiner sa vision enfantine pleine de contes. "Un tissu qui respire" comme le définit Thom. Fonctionnel et confortable pour la saison estivale, le tissu se développe en effet pour créer son propre volume, contrôlé et bien équilibré. Mais pour le créateur, le tissu devient un véhicule d'exploration créative, apportant de doux souvenirs d'enfance sur le podium. Dans les collections homme et femme, le seersucker se réinvente en des couleurs combinées avec du blanc, en vestes classiques et en shorts à rayures. Une combinaison de couleurs subtilement balancée par des motifs amusants, patchwork, rayures tennis. Le seersucker classique est associé à des jupes plissées et des mini-pantalons ou des robes influencées par les silohuettes du XVIIIe siècle. Tout est orné et fait référence à son côté enfantin incomparable : icônes de dauphins, voiliers, gouvernails de capitaine, tandis que les accessoires rappellent les ambitions sportives usuelles du créateur.

fff

"Quand j'étais petit, j'ai eu ma première robe en seersucker...
Ma première robe d'été que ma mère a achetée pour moi et mes frères...
Elle a toujours fait partie de ma vie... La vie d'été...
C'est l'uniforme de la garde-robe d'été de chacun...
Comme toutes les idées classiques que j'explore, je les aborde de manière purement conceptuelle...
Le seersucker a été le véhicule de mon exploration dans des vêtements du XVIIIe siècle... "


— Thom Browne

 

/

Articles associés

Recommandé pour vous