Femmes

Art Hoe Collective : "L'art change le monde"

by Violaine Schütz
21.03.2017
Féministes, écologistes, défenseurs des droits LGBT et plus largement des droits de l’homme, ,anti-violence, et politiquement engagés, ces nouvelles icônes de la génération Y élèvent la voix, et savent se faire entendre sur les réseaux sociaux et ailleurs. Des modèles à suivre...
"L'art change le monde. C'est une sorte de propagande." Art Hoe Collective
img13.jpg

Les membres d’Art Hoe Collective s’habillent de façon beaucoup plus colorée que les Black Panthers, pourtant leurs revendications sont proches. Sauf que, au lieu de descendre dans la rue, ils ont choisi la Toile pour lutter. Constitué des énigmatiques Mars (16 ans), Sage et Jam (toutes deux auraient moins de 21 ans), ce collectif en ligne réclame davantage de diversité et de visibilité concernant les personnes de couleur, ainsi que les “individus marginalisés”, comme elles l’expliquent sur les réseaux sociaux. Ingénieuses, les filles demandent à leurs followers très actifs de leur envoyer leurs contributions afin de les reposter sur Instagram, Twitter et Tumblr (ci-dessus, l’étudiante activiste Taylor Rowland). Le tout ressemble à un mix & match DIY aussi inspirant que politique : des poésies, des slogans, des collages, des selfies… qui élèvent les femmes noires au rang d’artiste et non plus seulement de muse sexualisée comme ce fut le cas dans l’histoire de l’art. Et le combat prend de l’ampleur. La star de Hunger Games Amandla Stenberg a confectionné des T-shirts, la styliste Rian Phin, l’illustratrice Jenelle Lewis et la rappeuse Babeo Baggins ont rejoint les rangs de la rébellion esthétique. Comme le rappelait Mars au Guardian : “L’art change le monde. C’est une sorte de propagande.”

Instagram
@arthoecollective
@ tayolor

Partager l’article

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous