Fashion Week

Serge Ruffieux : "La femme Carven voyage à plat"

Très attendu, le nouveau directeur artistique de Carven a fait l'unanimité avec une collection parisienne mais pas que... pour globe-trotteuses férues de littérature. Entretien à chaud.
Reading time 1 minutes

Cette collection est empreinte d'optimisme. Votre arrivée chez Carven a-t-elle été émancipatrice ?

J'ai toujours eu la même énergie, chez Carven ou ailleurs. Simplement, "Carven" est un nom qui respire la joie. On a envie de lui donner sens en créant une mode joyeuse. 

Quels liens vous unissent à Carmen de Tommaso, fondatrice de la maison ?

Son art de vivre, au-delà de la mode. Son goût du voyage me parle beaucoup, il me nourrit, me permet d'imaginer des endroits où je ne suis jamais allé. J'ai beaucoup voyagé dans ma vie, mais Carven me donne l'occasion de fantasmer, de créer à partir de lieux inconnus. 

Une phrase pour la décrire, cette nouvelle femme Carven ?

Elle voyage à plat, et ça va être une force pour elle, cette chaussure plate. 

/

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous