Fashion Week

Que retenir du défilé anniversaire de Jacquemus ?

L'enfant-chéri de la mode française, dix ans de création au compteur, brossait hier soir un véritable tableau vivant sur le plateau de Valensole.
Reading time 2 minutes

Le lieu 

Un champ de lavande, un catwalk rose fuschia qui monte et qui descend, une lumière filtrée de soirée d'été... Ce que les collections de Jacquemus ont toujours suggéré depuis ses débuts, en 2009, le créateur l'exauçait hier soir sur les hauteurs de Valensole, en Provence. C'est la seconde fois depuis juin dernier, et le défilé "Le Gadjo" dans la Calanque de Sormiou, que le créateur projette sa mode dans la nature. 

La collection

Évitant l'écueil de la rétrospective, Jacquemus déploie son imaginaire vers le futur. De A à Z, de la scénographie à l'accessoire, les figures tutélaires du créateur, Cézanne, Lurçat, en croisent de nouvelles dont l'artiste contemporain David Hockney. Le bleu de "Bigger Splash" se reflète sur les matières, brillantes, les imprimés, chatoyants. Quid des idées fixes ?  Accessoires en paille, détails au crochet ou à l'aiguille, tailoring organique... Ces gimmicks de Jacquemus s'inscrivent dans un tableau lyrico-pop du baroudeur, à base de sahariennes, jupes et short à ploches plaquées pour la femme et l'homme. Le gorpcore à la manière impressionniste. 

La collab'

Outre les prouesses techniques qu'elle engendre, dont un polo "prêt-à-vivre" en cotte de mailles bling et une robe body-con en dentelles de cristaux, la première collaboration de Jacquemus avec Swarovski s'attache à détourner les codes du trekkeur 3.0 : une pochette à carte, un lien de serrage pour bob... Sans oublier les bracelets minimalistes et pendants d'oreilles maximalistes, finalement plus attendus. 

/

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous