Beauté

Comment porter un parfum mixte ?

by Mélanie Mendelewitsch
08.03.2017
Rencontre avec Olivia Bransbourg, Directrice artistique de la jeune marque de parfumerie Sous Le Manteau, qui présente sa première collection de 5 élixirs mixtes, élaborés par le nez Nathalie Feisthauer.

Qu'est ce qui vous stimule dans l'idée du parfum mixte?

Un parfum à vocation mixte est fait pour être emprunté, volé, approprié … sans modération et distinction de genre. Se retourner sur le sillage d’un être désiré, et en faire le sien, c’est ce que j’ai toujours trouvé particulièrement beau. Je l'avais déjà initié dès 2009 sur la marque Attache-moi, et que j'ai dévellopé plus spécifiquement pour Sous le Manteau.

Les philtres d'amour ne précisaient pas le genre, homme ou femme. Il y avait seulement la mention “aphrodisiaque” dans les traités de pharmacie dont nous avons reproduit les recettes avec Nathalie Feisthauer, nez à l'origine de ces élixirs qui puisent leurs inspirations dans des grimoires anciens. Celles-ci, bien que mises par écrit pour la plupart au tout début du 19è siècle, sont héritières du 18e siècle, libertin, dispendieux, intellectuel et aristocratique tout à la fois, et, au-delà, des libertins du 17e siècle, avant tout libres-penseurs.

Pendant le Siècle des Lumières, Laclos, Sade, Vivant Denon ou Crébillon ne sont pas les seuls à produire du roman libertin: le genre inclut ainsi Montesquieu, Voltaire et Diderot. Cette pensée concevait les relations entre les genres de manière infiniment plus libérale et flexible que ne le ferait le 19e siècle bourgeois, ancré sur les valeurs de la famille, de l’héritier unique et de la préservation de la terre… Nous sommes en 2017, à un moment de l’histoire où les hommes comme les femmes acceptent à nouveau cette ambivalence des genres.

 

Quelles ont été les inspirations qui vous ont nourri dans l'élaboration de ces 5 jus?

La transmissions des vertus thérapeutiques de certaines plantes sur 2000 ans d’histoire, la manière dont des recettes se sont retrouvées consignées au début du XIXème siècle, et la volonté de renouer avec la vocation première du parfum: celle de rendre plus attirant.

J’aime aussi et surtout l’idée de faire mien le parfum de celui que je convoite.

Quels sont les différentes étapes du processus de création d'une fragrance unigenre?

La question du genre est intéréssante. Pourquoi se demande t-on fréquemment si telle senteur est plutôt masculine ou féminine? On considère souvent les floraux comme féminins, alors que dans les pays de l'est, la Rose est une note plutot Virile. Il est rare qu'une note brute soit genrée, tout est question de perception, de conditionnement.

 

 

Photos ©Pascal Périch

 

Quels sont les différentes étapes du processus de création d'une fragrance unigenre?

La question du genre est intéréssante. Pourquoi se demande t-on fréquemment si telle senteur est plutôt masculine ou féminine? On considère souvent les floraux comme féminins, alors que dans les pays de l'est, la Rose est une note plutot Virile. Tout est question de perception, de conditionnement.

Pour imaginer les fragrances de Sous le Manteau, nous nous sommes fiés à nos intuitions. Par exemple, Essence du Sérail commence sur une fleur d'Oranger très opulente, souvent rattachée à une vision très cliché de la femme, en particulier dans les années 80. J'y ai donc ajouté des notes Ambrées, qui rendent le parfum plus subtil, et permettent à chacun de se l'approprier.

 

www.slm.paris

1489005231117025-sous-le-manteau100ml58557-copie.jpg
©Pascal Périch

Partager l’article

Articles associés

Recommandé pour vous